Fritz Lang : le testament du Dr Mabuse (1933)

 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Le_Testament_du_docteur_Mabuse

j’ai aussi parlé de ce film dans l’article sur les « fous qui dirigent l’hopital« , un film extraordinaire, interdit par Goebbels à sa sortie en 1933, auquel j’avais déjà consacré des articles :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/06/28/fritz-lang-dr-mabuse-les-deux-films-du-cinema-parlant-en-1933-et-1960/

 

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/12/24/le-sens-de-la-fin-du-testament-du-dr-mabuse-1933/

 

Fritz Lang avait été pressenti en 1920 pour réaliser le cabinet du Dr Caligari, et la version qu’il projetait aurait été profondément différente du film de Robert Wiene, où le délire du fou est intimement mélangé à la réalité, ce qui provoque une inquiétante étrangeté

Mais dans le film de 1933, qui annonce l’arrivée au pouvoir du Mal, c’est la vérité qui devient folle : le Dr Baum, chef de la clinique, « devient » Mabuse, le spectre lui transmet les notes qu’il écrivait et qui étaient ses instructions pour que sa bande commette des attentats terroristes ayant pour but de provoquer un climat de terreur (un peu comme les attentats du Bataclan ou l’incendie de Notre Dame https://ripostelaique.com/incendie-de-notre-dame-il-ne-doit-pas-y-avoir-de-questions-sans-reponses.html )

 

Baum, mené par le spectre de Mabuse, prend les feuillets et se rend dans la chambre où le policier Hoffmeister devenu fou est enfermé . Le commissaire Lohman arrive et voit le spectacle terrifiant : Baum sur son lit de malade déchiré les feuillets et Lohman déclare « Partons. Ce n’est plus ici la place d’un simple commissaire de police «  Fin du film . Cette scène est tellement belle et inquiétante. Ce n’est plus la place d’un commissaire de police, mais celle d’un démonologue. La raison est devenue folle.

 

 

Les liens donnés dans l’article précédent ne fonctionnent plus : la version en français est sur Youtube :

mais il s’agit d’un film parlant et il est mieux de voir la scène de la fin, comme celles qui l’annoncent, scènes de la fascination du Dr Baum par « Mabuse le surhomme » comme certains scientifiques ont été fascinés par Hitler,  dans la version en allemand:

https://m.ok.ru/video/37459790560

 

 

 

This entry was posted in Cinéma. Bookmark the permalink.