La thèse de l’opposition entre monde véritable et monde imaginaire est incompatible avec les « livres sacrés », qui sont donc faux

Le système de Malebranche ne permet pas de démontrer l’existence des corps, ce qui est bien normal, puisque le monde des corps est imaginaire. Mais Malebranche le chrétien déduit l’existence des corps de la Bible.

Or seule EST l’Etendue intelligible , lieu des Idées; l’Etendue intelligible EST l’Idée de Dieu, c’est à dire Dieu. Mais Malebranche, prêtre de l’Oratoire croit en un Dieu  créateur qui a la liberté de choisir un monde qu’il va créer, le monde parfait.

A partir de là , il faut dire adieu au malebranchisme : il n’y a de perfection que celle des Idées intelligibles, qui n’ont pas été créées par un « Dieu »  conscient , anthropomorphique : Dieu est une Idée, Idée de l’Un , c’est l’Etendue intelligible.

Advertisements
This entry was posted in Cochet-Brunschvicg, DIEU, Léon Brunschvicg, Leibniz, Malebranche, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Philosophie mathématique, Plan vital-plan spirituel, Platon, Science, mathesis, Science-internelle. Bookmark the permalink.