Regard rétrospectif sur les deux « tournants » (« paradigm-shift ») qui ont concerné ce blog

Revenons sur les deux tournants intervenus sur ce blog :

– premier tournant, malebranchiste :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/02/22/la-difference-entre-dieu-et-esprit-dans-le-cadre-malebranchiste-des-idees-intelligibles-et-des-idees-humaines/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/01/23/scienceinternelle-les-idees-invention-creation-humaine-ou-non/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/02/06/le-mathematicien-decouvreur-ou-inventeur-idealisme-vs-realisme/

Au début, avant le premier tournant, les idées, qui sont les idées mathématiques, sont créées par l’esprit humain; après le tournant  elles sont « vues en l’Etendue intelligible «  , c’est la thèse de la « vision en Dieu » chez Malebranche.

Avant le second tournant, il n’y a qu’une seule dualité appelée « Ouvert »:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/a-propos-de-ce-blog-plan-vital-et-plan-spirituel-dans-leur-dualite-qui-est-louvert/

alors qu’il y a dans « Raison et religion » de Brunschvicg :

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/brunschvicg-raison-et-religion/

trois oppositions fondamentales :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/07/27/brunschvicgraisonreligion-les-trois-oppositions-fondamentales-ou-les-trois-axes-du-mouvement-de-conversion-spirituelle-dans-raison-et-religion/

Suite au second tournant :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/04/27/a-propos-du-tournant-sur-ce-blog-de-la-mathematique-a-la-physique/

la seconde opposition fondamentale de Brunschvicg , entre monde îmaginaire et monde véritable, retrouve toute son importance et c’est la physique mathématique qui est la science fondamentale permettant à la conscience humaine de s’émanciper de l’instinct naturel et de « voir » le monde véritable.

Le monde imaginaire existe , il est réel ; le monde véritable EST.

»Le réel, c’est ce qui résiste » disait Lacan, ce qui résiste à l’effort physique. Le véritable , ayant une « valeur de vérité » c’est ce qui résiste à l’effort intellectuel. Et personne ayant travaillé dans le champ des mathématiques et des démonstrations ne doutera que « ça résiste » et qu’il faut faire des efforts. Si j’essaye d’ouvrir une porte et constate qu’elle résiste à mes efforts, je conclus en général qu’elle est fermée à clef. Par contre si un problème de maths résiste à mes efforts de compréhension, je ne suis pas fondé à en déduire qu’une divinité courroucée a décidé de me contrarier pour punir mon orgueil.

La vérité est un diamant qu’il faut extraire avec patience de la gangue de matériaux plus ou moins sales qui la recouvrent et l’enferment.

ainsi :

monde imaginaire = monde vu par un être soumis à ses instincts

monde véritable = monde « aperçu «  par la Raison désintéressée, libérée des instincts.

« Un sot ne voit pas le même arbre qu’un sage «  ( William Blake)

Par contre deux personnes qui parlent d’un théorème en le comprenant complètement parlent exactement de la même chose, qui est la chose même.

http://famille.delaye.pagesperso-orange.fr/Sagesse/heraclite.html

« Il y a pour les éveillés un monde unique et commun,
mais chacun des endormis se détourne dans un monde particulier.«  (Héraclite)

Je signale aussi ce site extraordinaire sur Héraclite , Heidegger et le poème de Parménide

http://filosofi.unblog.fr/2007/03/06/sur-quelques-fragments-de-heraclite/

De même Gurjeff disait à tout instant « vous dormez »

Mais il convient de se méfier de Gurdjeff, et de préférer Boris Mouavieff et « Gnosis »:

https://www.association-boris-mouravieff.com/gnosis

Pour ce qui est du christianisme ( « christianisme ésotérique ») tout au moins, car le Vedanta hindou distingue un quatrième état ( turiya) au delà du sommeil profond’ du rêve et des personnes éveillées du sommeil de la nuit, qui sont pour la plupart les « endormis qui se détournent chacun dans son monde particulier »

– le monde maginaire est donc l’indéfinité de mondes particuliers des endormis, qui lisent leurs journaux et regardent leur télé, chacun dans sa boîte qu’il appelle sa maison, ou sa voiture, avant de rentrer dans sa boîte définitive : son cercueil.

– LE monde véritable et le monde Un et commun , vu sous la lumière intelligible de l’Un, c’est à dire de l’Idée de l’Un

Au dessus est le monde spirituel, ou plan internel, Étendue Intelligible des Idées qui n’est autre que l’unité des Idées, c’est à dire l’Idée de l’Un, c’est à dire Dieu, le Dieu vraiment divin «  aperçu par la Raison désintéressée « :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/04/16/scienceinternelle-19-recherches-sur-lidee-de-dieu-qui-est-dieu-∞-categorie-des-∞-categories/

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/quelques-citations-eparses-de-brunschvicg-particulierement-eclairantes-voire-illuminatrices/

«si les religions sont nées de l’homme, c’est à chaque instant qu’il lui faut échanger le Dieu de l’homo faber, le Dieu forgé par l’intelligence utilitaire, instrument vital, mensonge vital, tout au moins illusion systématique, pour le Dieu de l’homo sapiens, Dieu des philosophes et des savants, aperçu par la raison désintéressée, et dont aucune ombre ne peut venir qui se projette sur la joie de comprendre et d’aimer, qui menace d’en restreindre l’espérance et d’en limiter l’horizon.

 

Dieu difficile sans doute à gagner, encore plus difficile peut-être à conserver, mais qui du moins rendra tout facile. Comme chaque chose devient simple et transparente dès que nous avons triomphé de l’égoïsme inhérent à l’instinct naturel, que nous avons transporté dans tous les instants de notre existence cette attitude d’humilité sincère et scrupuleuse, de charité patiente et efficace, qui fait oublier au savant sa personnalité propre pour prendre part au travail de tous, pour ne songer qu’à enrichir le trésor commun ! »

« Dans ce que tu appelles Néant, j’espère trouver ce qui pour moi sera le Tout »

https://fr.m.wikisource.org/wiki/Faust_(Goethe,_trad._Nerval,_1877)/Second_Faust/Examen_analytique

Advertisements
This entry was posted in Malebranche, opposition monde véritable-monde imaginaire, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Philosophie, Platon, Science-internelle. Bookmark the permalink.