La méthode « en zigzag » que j’utilise pour étudier les articles de physique mathématique

Je n’ ai pas caché que je suis assez ignorant en physique. Je vais préciser ma méthode sur un exemple récent et éclairant, celui du grand article d’Isham et Doering qui a représenté une sorte de révolution en cherchant à appliquer la théorie des topoi pour formuler les théories de la physique. Cet article est ici :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/05/18/a-topos-foundations-for-theories-of-physics-le-grand-travail-en-4-parties-disham-et-doering/

Nous disposons de deux exposés avec le texte et la vidéo, effectués par Isham et Doering, de ce travail , qui rendent plus claire la problématique, et j’ai commencé à étudier l’exposé de Doering:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/05/20/isham-et-doering-a-topos-approach-to-the-formulation-of-physical-theories/

mais j’ai aussi commencé à étudier un exposé de Cécilia Flori qui est fortement inspiré , comme tous les travaux en ce domaine, par la percée conceptuelle d’Isham et Doering :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/05/17/cecilia-flori-a-topos-formulation-of-history-quantum-theory/

La compréhension des travaux de Cécilia Flori est pour moi assez difficile, et rendue plus claire par le travail d’Isham et Doering, étude elle même facilitée par les deux exposés d’Isham et Doering, qui s’éclairent mutuellement .

Il y a aussi l’article d’introduction de Mario Tsatsos, qui facilite toute cette approche :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/05/17/mario-tsatsos-introduction-to-topos-physics/

et à la fin de l’exposé de Doering des références supplémentaires sont données.

C’est cela que j’appelle « méthode en zigzag » selon une terminologie utilisée par Husserl : butiner un article, ne pas s’attarder si l’on ne comprend pas, passer à un autre article qui l’éclaire, revenir au premier etc…

cela est comparable à gravir une montagne escarpée sans prendre une voie directe, selon la ligne de plus grande pente, mais en faisant le tour, en allongeant donc la distance parcourue, mais en la rendant moins difficile.

c’est d’autant plus compliqué que j’ai précisé plusieurs voies d’approche différentes du sommet qui peut s’appeler « unification de la physique » : théorie des cordes, gravité quantique à boucles, etc..

Mais je suis maintenant persuadé que l’approche toposique est la plus prometteuse, surtout si l’on tient compte des travaux purement mathématiques d’Olivia Caramello sur l’unification de toute la mathématique par la théorie des topoi :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/05/18/olivia-caramello-the-theory-of-topos-theoretical-bridges-a-conceptual-introduction/

 

Advertisements
This entry was posted in opposition monde véritable-monde imaginaire, Physique, Science, mathesis, Science-internelle, Théorie des topoi (topos theory), topos physics. Bookmark the permalink.