Mon opinion sur le cas de Vincent Lambert

Je n’irai pas par quatre chemins : il ne s’agit pas d’euthanasie, puisque Vincent Lambert n’est pas atteint d’une maladie mortelle à court terme. Il s’agit d’un meurtre, de l’assassinat d’un handicapé qui ne peut plus se nourrir, en le laissant mourir de faim et de soif. Je me suis laissé dire qu’en Allemagne hitlérienne, on tuait les fous et les impotents.  Mais en France nous n’en sommes pas là : les médecins vont administrer à Vincent Lamabert une «  sédation profonde » pour qu’il ne sènte rien . O comme  c’est bon et généreux, merci au leurs Saintes Excellences!

Mais je croyais qu’il était dans le coma, inconscient , et que sa mère qui pense communiquer avec lui a des croyances «  non scientifiques » ??

quand les journalistes de France Info ( que j’appelle pour ma part « Radio Macron ») parlent de cette femme sulfureuse, ils rappellent d’une voix pincée qu’elle est « proche des milieux catholiques intégristes »  comme si  c’était un crime, ou comme si elle faisait des passes tarifées derrière le centre commercial…

Eh bien moi qui ne suis pas très catholique, je pense comme l’avocat de ces parents qu’il s’agit d’un « crime d’état », couvert par  un mensonge médiatique et politique :

https://www.francetvinfo.fr/societe/euthanasie/vincent-lambert/affaire-lambert-vincent-n-est-pas-en-obstination-deraisonnable-c-est-un-mensonge-mediatique-et-politique-estime-l-avocat-des-parents_3451813.html

les salauds de collabos de France Info se rendent complices d’un meurtre, de l’assassinat d’une personne en situation de faiblesse.

La science progresse de plus en plus vite : comment savons nous avec certitude que dans quelques années la médecine ne sera pas capable de sortir ce patient de son état végétatif, de le ramener à une vie consciente ?

Mais ce qui m’enrage c’est d’entendre ces imbéciles  aller répétant que « de son vivant Vincent Lambert n’était pas d’accord avec les croyances catholiques sentant le soufre de sa mère et qu’il aurait voulu qu’on le laisse partir «

j’ai même entendu Jean Luc Roméro dire que «  dans tous les pays normaux c’est l’épouse qui est consdérée comme tutrice légitime, et par défaut les enfants majeurs «  et ce sont eux qui décident si le patient n’a pas laissé de consignes écrites claires, l’épouse et pas les parents. Mais que l’on m’explique au nom de quoi  une personne, fût elle l’épouse , ou bien même les consignes laissées par le patient lui même , devraient décider ?  C’est exactement le même genre de sornettes que « mon corps m’appartient « donc sous entendu j’ai le droit de faire ce que je veux , de baiser quand je veux et avec qui je veux..

Non mon corps ne m’appartient pas et il n’appartient pas à un Dieu imaginaire fait à l’image de l’homme, et du pire de l’homme. Un corps n’appartient pas..

Seule la  Raison universelle  peut et doit trancher  , et il me semble que l’argument que j’ai donné est incontournable : Vincent Lambert ne souffre pas d’être maintenu en vie puisqu’il est inconscient , et peut être dans quelques années la médecine aura assez progressé pour le sortir du coma ? s’il souffrait , évidemment, les choses seraient différentes , mais il ne sent rien , donc pourquoi ne pas continuer à le nourrir et l’hydrater ?

Si la personne seule devait décider pour elle même, pourquoi ne pas aider à mourir une personne qui veut se suicider ?

Mais cela coûte sans doute cher de maintenir en vie une  personne dans le coma, et j’ai l’impression que c’est là la vraie raison de toutes ces belles paroles à propos du « droit de mourir dans la dignité ». On nous aura vraiment donné tous les droits , tant que ça ne coûte rien…

 

Advertisements
This entry was posted in France-bordel, Macrollande-dictature, Merde in France. Bookmark the permalink.