Qu’est ce qu’un « monde véritable »? Un topos !

La physique fondée sur la théorie des topoi est plus qu’une application de la théorie mathématique des catégories à la physique  : c’est le début d’une argumentation qui démontre que la physique, science du monde véritable, ne traite pas du monde imaginaire des perceptions et des instincts, celui des choses qui apparaissent, « sont là «  devant le regard ; cet arbre n’apparaît comme tel devant mon regard que parce que les photons qui en sont issus frappent ma rétine.

La physique ne peut avoir pour cadre mathématique qu’un topos , dont le premier exemple , paradigmatique, du topos des ensembles, Set, cadre de la physique classique, que parce qu’un topos est une catégorie munie d’un classificateur de sous objets :

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Subobject_classifier

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Topos_(mathématiques)

Cet objet Ω, appelé aussi « objet transcendantal » ou « objet- vérité « , du topos, est ce par quoi il peution de «  vérité », de « propositions vraies » dans ce cadre ; dans le topos Set, l’objet Ω est l’ensemble à deux valeurs {0,1} des deux valeurs de vérité , V = vrai et F= faux.

C’est là le « Est et non » entrevu en songe par Descartes lors de la nuit de songes du 10 au 11 Novembre 1619 :

http://www.la-philosophie.fr/article-textes-les-3-reves-du-10-novembre-1619-de-m-descartes-53429027.html

« Par la pièce de vers « Est et non » , qui est « Le oui et le non » de Pythagore , il comprenait la vérité et la fausseté dans les connaissances humaines et les sciences profanes. Voyant que l’application de toutes ces choses réussissait si bien à son gré, il fut assez hardi pour se persuader que c’était l’esprit de vérité qui avait voulu lui ouvrir les trésors de toutes les sciences par ce songe. »

Un cours de 1999 d’Alain Badiou porte sur « L’être et l’apparaître «  et la théorie des topoi :

http://www.entretemps.asso.fr/Badiou/98-99.pdf

L’Un n’est pas transcendant mais radicalement immanent , il est donc signalé par l’existence d’un « compte pour un » de l’intérieur de la situation.

Seulement pourquoi Badiou accorde t’il une valeur spéciale au topos des ensembles Set qui seul serait apte à formaliser l’Etre ?

Tout ce qu’il dit sur  les points, 1 2 ,3 et 4,  qu’il énumère page 2 , 3 et 4 , est valable dans n’importe quel  topos, et pas seulement dans  le topos Set : le « compte pour un » de la présentation est, dans n’importe quelle catégorie, le morphisme-identité associé à chaque objet ; le point 3 sur la représentation est valable dans tout topos et associé pour tout objet À d’un topos à l’existence d’un objet P(A) analogue, dans le topos Set à l’existence pour tout ensemble, d’un ensemble de ses parties  ; et le terme « point de capiton de  l’Etre et de l’apparaitre«  est d’origine lacanienne  :

https://www.cairn.info/revue-cliniques-mediterraneennes-2003-2-page-131.

»Le « point de capiton », effet du « Nom du père », notion introduite vers 1956, vient contrebalancer cette orientation en renouant signifiant et signifié  »

https://www.champlacanienfrance.net/sites/default/files/soler-dire_M113.pdf

Page 7 : «  l’inconscient ne dit que le phallique, qui relève du « Y a de l’Un » , car le phallique c’est du Un «

Mais revenons au cours de Badiou qui aboutit au Théorème page 11 :

»il y a cohésion de l’être et de l’apparaître dans une figure ontologie-logique qui est  un topos »

« Nous avons les multiplicités, leur indexation sur le transcendantal, la différence entre l’ansoluité de l’être et la variabilité de l’existence. Comment cela consiste  ? Comment inscrivons nous en immanence une situation ? C’est le concept de topos, l’idée d’une consistance d’univers, un univers.. Cohésion intrinsèque : là , lieu, topos . Un topos c’est ontologie-logique et aussi une logique immanente. Onto pour unité d’être et logique pour  unité logique. Logique immanente veut dire cohésion de l’apparaitre «

Advertisements
This entry was posted in Alain Badiou, category theory, Cochet-Brunschvicg, Hegel, Heidegger, Léon Brunschvicg, Philosophie, Physique, Science, mathesis, Science-internelle, Théorie des ensembles (set theory), Théorie des topoi (topos theory), topos physics. Bookmark the permalink.