Ce sont les mathématiques de McLane , Lawvere et Grothendieck , après 1945, qui donnent raison à Wronski un siècle plus tôt

Dans toute son œuvre, dès 1815 où 1820, Wronski annonce l’âge de l’Absolu   , et son beau frère Sarrazin de Montferrier précise dans son « Encyclopédie mathématique « :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/07/26/sarrazin-de-montferrier-les-cinq-periodes-du-developpement-des-mathematiques-orient-grece-europe-jusqua-wallis-europe-apres-newton-et-leibnitz-acces-a-labsolu-de-wronski/

« il est facile de reconnaître , en examinant ce développement des sciences mathématiques sous un point de vue Absolu, c’est à dire selon la vérité inconditionnelle des principes, que jusqu’aux travaux de Wronski il en était resté à des principes purement relatifs. En effet,  la diversité des modes de la génération des quantités par les instruments que nous venons d’évoquer et là variété indéfinie des propositions mathématiques qui sont tout à fait hétérogènes et ne sauraient se déduire les unes des autres, accusent l’absence d’un principe absolu  de la science.«

De même Hegel observe au début du 19eme siècle, dans l’introduction à la Pénoménologie de l’Esprit que notre époque est un temps de transition :

»Du reste, il n’est pas difficile de voir que notre temps est un temps de gestation et de transition à une nouvelle période; l’esprit a rompu avec le monde de son être-là et de la représentation qui a duré jusqu’à maintenant ; il est sur le point d’enfouir ce monde dans le passé, et il est dans le travail de sa propre reconfiguration. En vérité, l’esprit ne se trouve jamais dans un état de repos, mais il est toujours emporté dans un mouve- ment indéfiniment progressif; seulement il en est ici comme dans le cas de l’enfant: après une longue et silencieuse nutrition, la première respiration, dans un saut qualitatif, interrompt brusquement la continuité de la croissance seulement quantitative , et c’est alors que l’enfant est né”; ainsi l’esprit qui se forme mùrit lentement et silencieusement jusqu’à sa nouvelle figure, désintègre fragment par fragment l’édifice de son monde précédent; l’ébranlement de ce monde est seulement indiqué par des symptômes  sporadiques; la frivolité et  l’ennui qui envahissent ce qui subsiste encore, le pressentiment  vague d’un inconnu sont  les signes annonciateurs de quelque chose d’autre qui est en marche.  Cet émiettement continu qui n’altérait pas la physionomie du tout est brusquement interrompu par le lever du soleil, qui, dans un éclair, dessine en une fois la forme du nouveau monde « 

Ces considérations sont devenues un lieu commun populaire : l’anthroposophie de Rudolf Steiner annonce le « passage du Seuil « , même les escrocs macronistes saluent l’arrivée du « Nouveau monde »,  avant de se préoccuper, mais sans agir très efficacement semble t’il , en même temps des « fins de mois » et de la fin du monde prévue par la secte escrologiste dont le prince est une enfant suédoise manifestement déséquilibrée qui refuse de prendre l’avion car c’est mauvais pour la planète, mais pas les bateaux somptueux affrétés par des milliardaires. Toutes les vedettes du star système se bousculent   en smoking et robe longue savamment apprêtée pour laisser passer un téton et « faire le buzz » comme à Cannes , à la grande soirée pour «  sauver la planète », il y en a justement une ce week-end, je l’ai lu sur Twitter, après tout le patronat mondial a bien trouvé Davos, où se passe « La montagne magique » de Thomas Mann, mais ça c’était avant..   Les religions institutionnelles ou les sectes ne sont pas en reste, l’Islam shiite annonce pour bientôt l’arrivée du Mahdi, les messianismes  juifs  prévoient l’arrivée du Messie, en langage chrétien cela s’appelle « retour du Christ pour juger les vivants et les morts »

 

Même Hollywood a trouvé  le filon ,  le film « 2012 » sorti en 2009  a ramené son pesant de pépettes:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/2012_(film)

avant  4h44 le film d’Abel Fararra sorti en 2011:

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/4_h_44_Dernier_jour_sur_Terre

mais la fin du monde a fait un bide apparemment puisque je suis encore là à poster mes insanités.. c’est de la faute à ces cons de Mayas, ces sauvages qui ne connaissaient pas encore les LGBT .. ce n’est que partie remise, il faut bien que les producteurs  de la fin du monde rentrent dans leurs frais, tout le monde nous annonce la fin toute proche maintenant, même Yves Cochet, même moi dans ce blog:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/07/14/yves-cochet-pense-que-la-fin-de-lhumanite-aura-lieu-en-2035-il-a-tort-cest-pour-2030/

mon dieu, j’espère que le Couac40 sera au plus haut, sinon mon PEA fera un flop  à la fin du monde !

est ce que toute cette agitation recouvre autre chose que le chaos mental des « temps modernes » qui dure maintenant depuis un certain temps ?

Oui !

La science moderne a permis de réaliser des prodiges qui dépassent et de loin les promesses jamais tenues de l’ancienne magie : hommes qui volent dans le ciel ou parlent tout seuls dans la rue à leur smartphone. Mais il y a là un quiproquo qui forme le thème du très grand livre d’Olivier Rey « Itinéraire de l’égarement : du rôle de la science dans l’absurdité contemporaine »

https://booknode.com/itineraire_de_l_egarement_du_role_de_la_science_dans_l_absurdite_contemporaine_028741/extraits

https://www.senscritique.com/livre/Itineraire_de_l_egarement/11855815

« L’idéal  moderne de liberté, l’affranchissement de la tradition pour mener sa vie propre et pour être soi-même ; comment cela a-t-il pu déchoir en liberté de choisir le lieu de ses prochaines vacances ? Les questions de fond – la vie telle qu’on aimerait vraiment la vivre, le sens d’une existence humaine – disparaissent de l’horizon. Comment en sommes-nous arrivés à cette insignifiance ? Comment avons-nous pu à ce point nous fourvoyer ? «   C’est cela l’égarement !  Et maintenant, la fin du monde et en même temps les fins de mois difficiles.

Le quiproquo tient à mon avis au sens des mathématiques . Toute science n’est science qu’autant il y a de mathématique en elle, mais la mathématique sévère n’a pas pour but de nous permettre d’atteindre un confort ou une puissance technicienne de plus en plus grande , ou autres niaiseries .

 

J’ai caractérisé ce rôle en termes de lentilles optiques,  de lunettes nous permettant de « mieux voir les Idées intelligibles »  :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/08/04/leibniz-la-scienceinternelle-ou-mathesisuniversalis-comparee-a-un-telescope-pour-contempler-les-idees/

de même que Hubble permet d’observer les galaxies lointaines.

c’est là pour moi le sens de ce que Wronski veut dire lorsqu’il parle de « vérités absolues « , ce qui provoquerait l’hilarité générale dans n’importe quel congrès « scientifique » !

Il parle des « découvertes mathématiques » dans son œuvre, notamment le tome 3 de « Réforme absolue du savoir humain » qui est consacré à la résolution générale de « toutes les équations algébriques «

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5741961w.texteImage

découvertes qui servent de « garantie scientifique » ( ce sont ses termes ) aux annonces philosophiques, qui prennent souvent un visage « mystico-religieux » mais Wronski est un rationaliste dans la lignée de Descartes et il s’agit « d’un essai de religion scientifique » :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/07/08/christian-cherfils-un-essai-de-religion-scientifique-introduction-a-wronski/

Seulement ici se situe un autre quiproquo : depuis la théorie de Galois, qui vivait à la même époque que Wronski , la résolution des équations n’est plus un problème, sauf à l’épreuve du baccalauréat : nous savons ,  la théorie de Galois l’a démontré, que la résolution « par radicaux » est impossible au delà du degré 5.

Les méthodes de Wronski ne sont pas une imposture, ce sont des méthodes de résolution approchée comme le montre cet article important :

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01995830/document

seulement depuis l’apparition de ces merveilleuses calculatrices et ordinateurs, ce n’est plus non plus notre problème  : n’importe quel imbécile a dans son smartphone  une mémoire  énormément plus vaste (d’un facteur multiplicatif de l’ordre  de plusieurs milliers ou millions voire milliards, je ne me souviens plus) que l’était celle de l’informatique  dont disposaient les astronautes qui ont marché sur la Lune il y a 50 ans .

C’est que depuis Wronski, et cela tient aux travaux de Galois, les mathématiques ont beaucoup évolué :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/07/23/la-vision-unificatrice-de-grothendieck-mathematiques-classiques-et-modernes/

La mathématique moderne se préoccupe de structures et depuis 1945 de catégories :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Théorie_des_catégories

et de certaines catégories qui sont les topoi découverts par Grothendieck  en géométrie algébrique :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Topos_(mathématiques)

par Lawvere en logique

https://en.m.wikipedia.org/wiki/William_Lawvere?oldid=434649456

Comme année zéro de l’âge de l’Absolu, je verrais bien 1945 , année de l’invention de la théorie des catégories par MacLane et Eilenberg.  Le titre du beau film de Roberto Rossellini :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Allemagne_année_zéro

pourrait être « Monde année zéro «  ou « Humanité année zéro » .

mais près du danger de destruction totale croît aussi la plante qui sauve  : c’est là pour moi la signification de la création cette année là de la théorie qui devait permettre à Grothendieck de créer la notion de topos, une théorie fort admirée par l’auteur de « Morphismes et catégories » Jean Piaget :

http://intellectica.org/SiteArchives/archives/n19/19_10_Boldini.pdf

Piaget qui était un disciple de Brunschvicg:

http://www.fondationjeanpiaget.ch/fjp/site/ModuleFJP001/index_gen_page.php?IDPAGE=350&IDMODULE=72

http://www.fondationjeanpiaget.ch/fjp/site/ModuleFJP001/index_gen_page.php?IDPAGE=252&IDMODULE=24

Le wronskisme se caractérise par le fait que les thèses vraies sont vraies et vérifiées d’abord en mathématiques, c’est là le sens de la « garantie scientifique » : seulement la mathématique classique de l’époque de Wronski n’était pas en mesure de fournir un exemple de « Penser Absolu », celle postérieure  à 1945 oui ; aussi l’appareillage  trinitaire en termes de  loi suprême, problème universel et concours final-teleiosis de cette « philosophie absolue » de 1847  :

apparaît il absurde . Mais  les mathématiques de cette époque, celles  d’avant Mac Lane et  Grothendieck se situent , et n’ont une valeur de vérité, que dans la catégorie des ensembles, que nous savons maintenant  être le topos Set , et qui est le cadre des travaux de Cantor. Une doctrine absolue vaut dans toutes les catégories de Cat, ou pour tous les objets de la 2-catégorie Topos : les  topoi. Ce qui est universel est vrai dans tous les mondes :

https://mathesisuniversalis.wordpress.com/2015/06/24/morphismes-geometriques-et-2-categorie-topos-des-topoi-comme-cadre-general-de-nos-travaux/

 

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/08/25/la-metacategorie-cat-de-toutes-les-categories-comme-modele-mathematique-du-monde-des-idees-de-platon/

Ce qui est vrai absolument,  universel,  est vrai dans tous les mondes, pas uniquement  dans un seul, fût il celui des ensembles, qui est pour Badiou le modèle mathématique  de l’Etre pur,   un monde est un topos

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/06/01/quest-ce-quun-monde-veritable-un-topos/

 

Badiou souligne que la mathématique est une pensée, pas une technique. Mais il commet la même erreur  en restreignant ses analyses à une sorte particulière de topos, comme l’observe le papier « Badiou’s mistake » :

https://arxiv.org/pdf/1301.1203.pdf

Page 24 : les objets de Badiou sont situés dans une 2-catégorie différente de la 2-catégorie  Topos de tous les topoi

Donc l’âge de l’Absolu , non pas le « Seigneur des mondes «  invoqué dans la Sourate 1, mais ce qui vaut dans tous les topoi, commence en 1945: depuis cette date nous «  vivons «  , si l’on peut dire, sous l’épée de Damoclès de l’Apocalypse nucléaire, qui reste plus que jamais proche en 2019, même si elle semble remplacée (tiens ! tiens ! ce doit être le « grand remplacement »!!!) par l’apocalypse climatique annoncée par Greta.

Et alors ?l’accès À l’Absolu ne nous empêche pas de mourir !

Si la guerre nucléaire s’était réellement produite à l’automne 1962, comme cela a bien failli se produire, Kennedy ne serait pas mort à Dallas dans un attentat, et ce sont les fourmis qui auraient pris notre place dans les villes détruites : ceci pour ce qui est du plan vital. Pour l’ordre du plan spirituel, les travaux de Grothendieck et ceux des autres venus après, le modèle standard en physique, la théorie homotopique des types HoTT née en 2006, n’auraient pas vu le jour.

Mais si le savoir absolu est l’identité de l’être et du penser, l’identité de l’être absolu, appelé communément « Dieu », et du Penser Absolu, de l’élément être EE et de l’élément savoir ES de Wronski, doit être ce qui permet de surmonter la destruction  du monde, de l’existence, dans l’Esprit. Tout l’être est passé en Savoir  Il n’y a plus BTMTV et alors ? J’achète !!

Cela nous éviterait d’entendre et de voir ça:

le mariage de l’Absolu et du relatif.. et pourquoi pas une bonne partie « tantrique » de jambes en l’air entre les deux ? et plus si entente ?

non, la transfiguration de la dualité en Un ne laisse plus aucune place à ces sortes de futilités. Elle fait mieux : elle permet de ne pas trembler devant les annonces de l’Apocalypse sur France Info…

Donc voilà le programme désormais : dans la terminologie inspirée de « Raison et religion » de Brunschvicg :

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/brunschvicg-raison-et-religion/

l’étude de la physique correspond à la deuxième opposition fondamentale  :

https://mathesisuniversalis.wordpress.com/2015/08/03/brunschvicgraisonreligion-seconde-opposition-fondamentale-monde-imaginaire-ou-monde-veritable/

et celle du Penser absolu  à partir des catégories et des topoi à la troisième opposition :

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2015/08/14/brunschvicgraisonreligion-troisieme-opposition-fondamentale-dieu-humain-ou-dieu-divin/

Ce n’est plus de l’érudition mathématique, même si l’étude des mathématiques classiques, maintenant anciennes, grâce à Sarrazin de Montferrier :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/07/26/sarrazin-de-montferrier-les-cinq-periodes-du-developpement-des-mathematiques-orient-grece-europe-jusqua-wallis-europe-apres-newton-et-leibnitz-acces-a-labsolu-de-wronski/

reste importante. Il faut bien occuper le temps qui reste.

non, plus aucune place pour les jeux stériles d’érudition ou de plaisir : ce qui est maintenant requis de nous, c’est la construction d’une Arche, car la tempête arrive…

 

This entry was posted in category theory, Grothendieck, Logique, Philosophie, Science, mathesis, Science-internelle, Théorie des ensembles (set theory), Théorie des topoi (topos theory), Wronski, Wronski-Messianisme-séhélianisme-Science-internelle. Bookmark the permalink.