Apocalypse : la paix impossible (1918-1926)

1/2 https://www.dailymotion.com/video/x6xqq3e

2/2 https://www.dailymotion.com/video/x6xqrg2

Paix impossible, cela veut dire que la paix n’a pas eu lieu, et donc que la guerre s’est poursuivie en une « guerre de trente ans » de 1914 à 1944, comme c’est le titre d’un roman historique de Max Gallo .

Hitler est donc né à Versailles, et tous les conflits qui forment la trame de notre époque datent de cette époque là, comme le conflit palestinien..

cela veut dire que la question qui termine la « Montagne magique » de Thomas Mann reste sans autre réponse qu’une sèche négation.. or « c’est le Non qui brûle dans l’enfer » , comme l’avait dit un autre allemand

https://journals.openedition.org/assr/pdf/25987

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/10/22/cochetbrunschvicg-6-la-conversion-de-la-chair-a-lesprit-dans-le-temps-hermetique/

«Adieu, Hans Castorp, brave enfant gâté de la vie ! Ton histoire est finie. Nous avons achevé de la conter. Elle n’a été ni brève ni longue, c’est une histoire hermétique. Nous l’avons narrée pour elle-même, non pour l’amour de toi, car tu étais simple. Mais en somme, c’était ton histoire, à toi. Puisque tu l’as vécue, tu devais sans doute avoir l’étoffe nécessaire, et nous ne renions pas la sympathie de pédagogue qu’au cours de cette histoire nous avons conçue pour toi et qui pourrait nous porter à toucher délicatement de la pointe du doigt le coin de l’œil, à la pensée que nous ne te verrons ni ne t’entendrons plus désormais.
Adieu ! Tu vas vivre maintenant, ou tomber. Tes chances sont faibles. Cette vilaine danse où tu as été entraîné durera encore quelques petites années criminelles et nous ne voudrions pas parier trop haut que tu en réchapperas. À l’avouer franchement, nous laissons assez insoucieusement cette question sans réponse.

Des aventures de la chair et de l’esprit qui ont élevé ta simplicité t’ont permis de surmonter dans l’esprit ce à quoi tu ne survivras sans doute pas dans la chair. Des instants sont venus où dans les rêves que tu gouvernais un songe d’amour a surgi pour toi, de la mort et de la luxure du corps.

De cette fête de la mort, elle aussi, de cette mauvaise fièvre qui incendie à l’entour le ciel de ce soir pluvieux, l’amour s’élèvera-t-il un jour ?
FINIS OPERIS. »

Ce qui s’est levé de nos jours, c’est Eros, nous le savons bien, et cela était comme préfiguré dans ces fêtes orgiaques du 11 novembre 1918 ou du 8mai 1945

This entry was posted in Histoire, Littérature-Poésie, nazisme, Occident faustien, opposition monde véritable-monde imaginaire, Science-internelle. Bookmark the permalink.