Stanley Kubrick : le combat dans l’usine de mannequins dans Killer’s kiss (1955)

« Killer’s kiss » est le second long métrage de Kubrick, avant « The killing ».

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Le_Baiser_du_tueur

Frank Silvera , acteur d’origine jamaïcaine, joue dans ce film :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Frank_Silvera

comme dans « Fear and desire «  en 1952.

la scène du combat des deux hommes avec des mannequins utilisés dans les vitrines de magasins d’habillement inspire celle du même genre dans « Peur sur la ville » en 1973

Dans « Fear and desire » Frank Silvera joue le soldat qui tue la femme par laquelle il est attiré mais qu’il prend pour une ennemie.

 

dans « killer’s Kiss » c’est la lutte du boxeur blanc et du patron noir  du dancing pour la conquête de la femme blonde qui forme la trame de l’intrigue

 

c’est à dire que c’est Eros qui agite le fil qui mène aux guerres , ce qui est d’ailleurs confirmé par le scénario de « Peur sur la ville » ( en gros : le méchant tueur psychopathe refoulé contre Bebel , le sympathique flic tout en muscles qui multiplie les cascades)

Le film complet « Killer’s kiss » est ici :

https://m.ok.ru/video/389541923568

On doit bien convenir que c’est un ratage, l’intrigue est assez ridicule, pas au point de « Peur sur la ville » mais presque : Eros a foutu par terre Kubrick, qui débutait . Ce ne sera pas le cas pour « Lolita «  en 1962:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/09/27/stanley-kubrick-lolita-vf-1962/

ni dans « Full metal  jacket » en 1987 où Eros est ramené à son juste  statut  : celui de dieu patron de bordel :

 

This entry was posted in Art, Cinéma. Bookmark the permalink.