Stanley Kubrick : « L’ultime razzia » ( « The killing ») 1956 vf

A voir ici :

https://wikiseries.co/EGAVzDX-l-ultime-razzia

C’est le troisième long métrage de Kubrick ( qui en a réalisé 13, nombre fétiche aussi  de Claude Lelouch dont la compagnie est appelée « Les films 13 », qui révèle l’importance du judaïsme pour Kubrick, d’ailleurs  en guématria hébraïque, 13 est le nombre du mot Amour =אהבה)  , celui qui l’a fait connaître, le scénario a été écrit avec Jim Thompson , avec aussi la collaboration de Lucien Ballard :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/L’Ultime_Razzia

»Un film noir de braquage comme il en existe beaucoup à cette époque, mais Stanley Kubrick fragmente l’histoire que seule la voix off très influencée par Citizen Kane d’Orson Welles permet de reconstituer. Plus d’une décennie plus tard, la critique Pauline Kael considérait que L’Ultime Razzia avait lancé la carrière de Kubrick. Elle ne s’était pas trompée. Leurs chemins vont souvent se croiser par la suite car elle va détester tous ses films : « une froide et distante atmosphère, des films qui n’ont pas d’âme[35]. »

Tout est remarquable dans ce grand film, notamment la fin où les détectives de l’aéroport s’avançant revolver en main sont vus du point de vue du couple qu’ils s’apprêtent à arrêter :

Voici cette fin du film :

Je considère que c’est le premier film , « Fear and desire « , réalisé en 1952, qui est la clef de voûte de toute l’oeuvre : peut être est ce là la raison pour laquelle Kubrick a renié ce film et tenté de le faire disparaître :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/09/13/stanley-kubrick-fear-and-desire-v-o-st-fr-1952/

Le script du film, incluant le texte du dialogue de la fin, est ici :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/06/28/le-script-de-fear-and-desire-de-kubrick-1952/

Il n’est pas difficile de voir que c’est Eros qui est décrit dans ce film ( peur et désir, c’est tout Eros) et toute l’oeuvre peut se comprendre comme un message de guerre contre Eros, la source de la psychopathologie humaine : ainsi dans « Fear and desire » le soldat attiré par la jeune femme la tue. L’amour érotique ne peut que faire mourir.

ci dessous :photo  ( autocliché dans un miroir) de Kubrick en 1949 en compagnie du mannequin Rosemary Williams

Le cinéma de Kubrick est rempli de psychopathes :

http://www.gordonbanks.com/gordon/pubs/kubricks.html

parce que le pouvoir , l’autorité d’Eros sur l’âme humaine ne peut que transformer celle ci en âme et conscience d’un psychopathe, se sachant mortel et n’ayant espoir pour le sauver que les mensonges d’Eros . Le dernier film « Eyes Wide shut «  doit être compris à la lumière de ces considérations, outre le fait qu’il aborde le thème des «  sociétés secrètes » , qui ne sont qu’assemblées de psychopathes, comme d’ailleur « Rosemary’s Baby «  ( Rose, Marie , Babylone) en 1966:

http://alighieridante.over-blog.com/2016/11/le-dessous-des-toiles-rosemary-s-baby-roman-polanski.html

« Il est difficile ici de ne pas remarquer le rapport subliminal qui est réalisé ici entre la Vierge Marie, qui est la mère du Christ, le Fils de Dieu, et Rosemary qui sera en effet la mère de l’antéchrist, le fils du diable. En sachant cela, le mot « baby » qui dans son acception première signifie nouveau-né peut également évoquer le mot « Babylone », pour le Littré c’est un lieu de désordre et de crimes, le monde, la société. A cette définition il suffit de faire correspondre l’orientation eschatologique du film pour admettre qu’il existe bel et bien des points communs entre ce bébé et Babylone. Ce qui est intéressant, c’est que le nom de Rosemary, pour les initiés, peut faire allusion au haut grade de Rose-Croix.«

« Cette Confrérie de la rose croix, nous dit le Littré, est aussi « une secte illuminée du commencement du XVIIe siècle, qui prétendait posséder la sagesse et la piété au suprême degré, forcer à son service les esprits et les démons, et procurer la prochaine instauration de toutes les choses de ce monde en un meilleur état ». Le grade de Rose-Croix, nous dit Jean Kostka (1), contient donc le satanisme à haute dose… La rose plaquée à la croix n’est autre chose que l’annihilation de l’œuvre de la Croix… Ce grade fournit le moyen le plus sûr de rendre nul l’effet de cette croix. Quel est ce moyen ?… Ce cachet de la rose c’est imposer le silence à la Croix« 

Kubrick et Polanski sont très proches l’un de l’autre.. mais l’oeuvre de Kubrick est d’une certaine façon « sauvée » par son message de guerre contre Eros, le « prince de ce monde », qui a fini par avoir la peau de Polanski, après avoir éliminé un ami de Polanski,  le triste sire haineux et christianophobe qui avait écrit « L’oiseau bariolé » : Jerzy Kosinski .

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Jerzy_Kosinski

This entry was posted in Christianisme, Cinéma, Coran, DIEU, judaisme, Littérature-Poésie, nazisme, Occident faustien, Religions, Science-internelle. Bookmark the permalink.