Finkielkraut ne s’est pas encore émancipé du gauchisme

La grande CROISADE

https://ripostelaique.com/finkielkraut-ne-sest-pas-encore-emancipe-du-gauchisme.html

Au moins croise  t’il bien au large de l’ignominie de Badiou et consorts :

»

Finkielkraut a été un bon élève qui a fait de son mieux pour satisfaire ses Maîtres et obtenir d’eux qu’ils le reconnaissent comme un des leurs. Sans cela, sa fascination pour les imposteurs Foucault ou Barthes est incompréhensible. De fait, sans le vouloir, il instruit le procès de l’école qui ne lui a pas appris à penser par lui-même. Par exemple, il s’attarde sur les délires de ses anciens camarades, Sallenave, Badiou, Deleuze et tous les autres fonctionnaires, qui font des juifs d’aujourd’hui les avatars des nazis d’hier. C’est immonde. Finkielkraut  explique ces délires par Marcion, évêque du IIe siècle qui a arraché le Nouveau Testament à ses racines juives. Or, c’est aussi l’influence forte du marcionisme en Allemagne au XIXe siècle qui, selon Alain Besançon, aurait facilité la complaisance des Allemands vis-à-vis du…

View original post 593 more words

This entry was posted in Philosophie. Bookmark the permalink.