René Clément : « Plein Soleil » (1959)

A voir ici :

https://m.ok.ru/video/284494203533

René Clément est à mon avis l’un des meilleurs réalisateurs français. Né en 1913, il avait connu la guerre adulte, contrairement à Delon né en 1935 et Ronet né en 1928.

dans ce grand film, où Marie Laforêt débute à 20 ans, tout l’art du réalisateur est de suggérer l’horreur profonde du meurtre commis en « plein soleil » . Le meurtre enferme   la  victime dans le passé parfait , qui est la mort.  Un mort est complètement ( au ) passé

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/10/21/la-triade-des-elements-primitifs-de-wronski-et-le-temps-quest-ce-quetre-vraiment-dans-le-present/

Mais l’assassin aussi est enfermé dans le passé , dont il ne peut plus sortir et qui se venge à la fin, avec le cadavre qui était resté attaché au bateau et qui émerge au jour

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/progres_conscience_t2/brunschvicg_progres_conscience_t2.doc

«Le sentiment profond où science, art, moralité concourent ainsi, sera celui d’une victoire perpétuellement remportée par la conscience sur son passé. Nous savourons la jouissance intime de voir « clair dans notre cœur », lorsque par delà les alternatives des événements, liées au cours du temps, par delà l’ambiguïté des apparences sous lesquelles les êtres et les choses se présentent ou se déguisent à nous, nous pouvons nous rendre témoignage que nous sommes remonté assez haut pour ne plus rencontrer, pour ne plus apercevoir, la négation ou la haine« 

c’est ce qui est impossible pour la conscience du meurtrier, enfermé à double tour dans la « négation »

et quand  il y a deux meurtriers , comme dans « Assurance sur la mort » ou « Les diaboliques » c’est encore plus net. Mais ici le crime était presque parfait , c’est l’amour qui est un crime parfait :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/05/27/lamour-est-un-crime-parfait-2013/

This entry was posted in Cinéma. Bookmark the permalink.