La « la taqîya freudo-lacanienne « introduite en France par Jacques Derrida

Un article crucial d’ Anatoly Livry , crucial pour comprendre les raisons de la colère, qui espérons le, va déferler dans les rues de France à partir du 5 décembre :

https://ripostelaique.com/la-loi-marthe-richard-de-1946-comme-fondement-de-luniversite-francaise.html#_ftn3

Le début de ce morceau de choix est « Al dente « :

»La République française est un pays foncièrement corrompu, pratiquant une extermination folle de son peuple, utilisant pour cela ses « élites » illettrées, schizophrènes, malveillantes. » : voilà la réponse que je donne aux géopoliticiens d’Europe et d’Asie quand ils me demandent s’il leur est possible de trouver des interlocuteurs fiables et psychiquement équilibrés en France. C’est également ce que j’explique aux femmes et hommes d’affaires suisses quand j’interviens devant eux afin de bloquer le financement de projets pseudo-scientifiques franco-suisses auxquels ils ont été invités à participer financièrement par des professeurs suisses malhonnêtes payés en France par la Légion d’honneur. »

Les explications viennent après :

»Il existe un lien direct entre deux événements de l’histoire de la société française qui paraissent au premier abord fort distincts mais qui sont en vérité indissociables : la création du Conseil national des universités (à l’époque sous le nom de « comité consultatif des universités ») en 1945 et la fermeture des maisons closes par la loi Marthe Richard de 1946. En effet, quasi l’ensemble du personnel destiné à servir les maisons closes s’est tourné vers l’Éducation nationale et l’esprit de la putain s’est emparé de l’Université française où la pathologie ponérologique est devenue institutionnelle «

c’est à dire que la loi Marthe Richard en 1946 n’a pas mis fin aux maisons closes : c’est l’Education nationale, voire la France elle même  qui est devenue un vaste bordel immédiatement après guerre.

« Tous celles et ceux qui auraient pu exercer, et en tant que professionnels, le noble « commerce de la tolérance » ont déversé leur mentalité dans les bases mêmes de la nouvelle Université française que j’ai pu rencontrer après mon arrivée en France…jusqu’au mépris de la putain envers tout être libre qui se refuse à la prostitution malgré maintes propositions et qui se retrouve traité de « fou » (« On lui avait proposé une place de prostitué comme à nous ; il faut être un malade pour ne pas saisir l’occasion ! »), tout cela j’ai pu le constater dans l’Université française où, par exemple, les présidents de la section 13 du CNU sont incapables de s’exprimer dans cette langue russe qu’ils sont censés enseigner et où les anciennes servantes de prostitués obtiennent un poste de professeur universitaire malgré leur laideur [5]. L’essentiel de leur fonctionnariat reste d’être au service de vieux maquereaux trotskistes [6] et de participer activement à la destruction de l’Occident, que ce soit frontalement, ainsi que l’a prôné Leïba Bronstein, ou via la taqîya freudo-lacanienne introduite en France par Jacques Derrida, précurseur de ce racisme anti-Blanc qui ravage actuellement les miettes de la France »

taquîya freudo-lacanienne que continue de porter Alain Badiou de nos jours, dont nous connaissons la signification :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/11/10/topostheory-le-peche-originel-dalain-badiou/

qui est de verser , et perdre ainsi totalement , le vin nouveau de la théorie des catégories et de la dialectique de l’un dans les vieilles outres de l’ontologie, de la dialectique de l’être  et de la théorie des ensembles :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2019/11/15/on-ne-verse-pas-le-vin-nouveau-dans-de-vieilles-outres/

On comprend mieux l’irruption de l’esprit  « jouir sans entraves »  ( ou esprit du vieux monde) en Mai 68, quand le pavé de la Sorbonne « ruisselait de sperme » , ou à l’émission d’Apostrophes, en 1982, quand Daniel Cohn Bendit se vantait d’actes pédophiles :

https://www.liberation.fr/checknews/2018/09/04/est-ce-que-l-ina-a-fait-disparaitre-les-propos-de-daniel-cohn-bendit-sur-la-sexualite-des-enfants_1676251

 

https://www.ina.fr/video/CAB01010091

Et pourtant l’un des slogans de cette époque était :

« Cours camarade le vieux monde est derrière toi ! »

mais apparemment les camarades n’ont pas couru assez vite,  et la dialectique de l’être , sous le nom de « dialectique matérialiste «  les a rattrapés

Si bien que 50 ans après les glorieux camarades sont devenus les « En marche », en marche vers le Nouveau Monde, intronisés par ceux qui sont devenus les grands amis de Macron : Cohn Bendit et Goupil

mais « il n’y a pas mort d’homme «  comme disait Jack Lang à propos de l’affaire DSK en 2011:

https://fr.m.wikisource.org/wiki/Page:Shakespeare_-_Œuvres_complètes,_traduction_Hugo,_Pagnerre,_1866,_tome_3.djvu/170

« Demain, puis demain, puis demain — glisse à petits pas de jour en jour — jusqu’à la dernière syllabe du registre des temps : — et tous nos hiers n’ont fait qu’éclairer pour des fous — le chemin de la mort poudreuse. Éteins-toi, éteins-toi, court flambeau ! — La vie n’est qu’un fantôme errant, un pauvre comédien — qui se pavane et s’agite durant son heure sur la scène — et qu’ensuite on n’entend plus ; c’est une histoire — dite par un idiot, pleine de bruit et de fureur, — et qui ne signifie rien…«

ce qui veut simplement dire que tous nos hiers mènent à aujourd’hui , 50 ans après 1968 , 75 ans après 1945 , et aujourd’hui ce n’est pas précisément joli joli… mais nous sommes en démocratie , pas à Hong Kong :

« Extermination planifiée des Français par les « élites » françaises schizophrènes et corrompues.

Voici un exemple simple. Nous sommes à ce printemps de l’année 2019 lors duquel de célèbres Gilets jaunes, par dizaines, se font crever les yeux et arracher les bras. Les causes originelles de ce mouvement civique : le Président français a chargé son gouvernement fantoche d’appliquer les « normes européennes » concernant les automobiles et le chauffage, deux objets utilisés au quotidien par les Français. À partir de là a débuté un mouvement qui a montré au monde entier l’obstination génocidaire des cosmopolites gouvernant la VeRépublique :

Gilets jaunes : bilan de la répression policière

et c’est la taqîya freudo – lacanienne de Derrida et Badiou qui arme les LBD.. on a quand même un président philosophe !

 

This entry was posted in Philosophie. Bookmark the permalink.