Sidney Pollack : trente minutes de sursis (1965) vf ; inspiré d’une histoire vraie

La page Wikipedia du film   :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Trente_minutes_de_sursis

Pour voir le film :

https://m.ok.ru/video/217487772398

Une œuvre haletante jusqu’à la fin.. ce contre quoi se battent tous ces policiers, techniciens, étudiants et psychologues du «  centre d’aide aux désespérés « , c’est contre la mort, une femme suicidaire, Inga, a pris des barbituriques, dans une chambre d’hotel, avant de téléphoner au centre d’aide, et de prévention du suicide. C’est Alan, un étudiant en psychologie qui décroche, et lui parle, en essayant de lui faire dire où elle se trouve, afin d’envoyer les secours.

Il y’a certainement une lecture politique du scénario, il est noir, c’est Sydney Poitier qui joue Alan, elle est blanche, mariée, mère d’un enfant, 1965, c’était l’année des émeutes de Watts, et le problème racial se posait avec une acuité grandissante à la société américaine.

Mais ce qui unit tous ces sauveteurs malgré leurs différences, c’est que ce sont des vivants, confrontés  à la mort, les différences individuelles et particulières sont seulement relatives à la vie, et annulées par la mort. Si Alan prend tellement à cœur cette affaire, c’est qu’en tant que vivant qui aime les défis que lui pose la vie, qui n’est pas facile pour lui non plus, il se sent nié par l’attitude d’Inga, c’est le thème du fameux poème de John Donne en exergue du roman « Pour qui sonne le glas » d’Hemingway

http://agora.qc.ca/thematiques/mort/documents/aucun_homme_nest_une_ile

« Nul homme n’est une île, complète en elle-même; chaque homme est un morceau du continent, une part de l’ensemble; si un bout de terre est emporté par la mer, l’Europe en est amoindrie, comme si un promontoire l’était, comme si le manoir de tes amis ou le tien l’était. La mort de chaque homme me diminue, car je suis impliqué dans l’humanité. N’envoie donc jamais demander pour qui la cloche sonne: elle sonne pour toi.» (F. Lemonde)

Donne qui d’ailleurs défendait le suicide :

http://www.frenchpeterpan.com/article-29340351.html

 

This entry was posted in Cinéma. Bookmark the permalink.