L’Essence même du Système , mondialisé et mondialiste, comme « Bête sauvage » qui utilise les individus avant de les broyer

L’une des scènes capitales du film « Nixon » réalisé par Oliver Stone en 1995 est celle qui se déroule au Lincoln Memorial, la confrontation , en 1971, entre le Président et un groupe de jeunes étudiants opposés à la guerre du Vietnam. L’une des filles, leader du groupe, étudiante de 19 ans, apostrophe Nixon : «  si vous voulez vraiment la fin de cette guerre, pourquoi n’y mettez vous pas fin immédiatement en rapatriant les troupes ? »

«  ce n’est pas si simple » répond Nixon , «  la paix oui, mais dans l’honneur »

Leur conversation se poursuit un certain temps jusqu’à ce que la jeune fille tire une conclusion : «  en fait, vous voulez mettre fin à la guerre , mais vous êtes impuissant à le réaliser… Monsieur Nixon, vous parlez du système comme d’une Bête sauvage.. » et Nixon concède : «  c’est bien possible » et plus tard, revenu à sa voiture, il dit à son conseiller : «  cette gamine de 19 ans a tout compris, moi il m’ a fallu 25 ans « 

une scène résumée dans la page Wikipedia du film :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Nixon_(film)

« 

L’écriture du script avait débuté dès 1993, lorsqu’Eric Hamburg avait lancé le projet auprès du scénariste Stephen J. Rivele. Ils voulaient y incorporer tous les méfaits du politicien, autant ceux qui étaient connus que ceux qui étaient spéculatifs[3]. En novembre 1993, Rivele écrit donc un premier jet, avec l’aide de Christopher Wilkinson[3]. Ils créent le concept d’une « Bête », une métaphore sur les forces sombres qui ont conduit aux assassinats de John Fitzgerald KennedyRobert KennedyMartin Luther King ou encore à la Guerre du Viêt Nam. Cette bête mène Nixon au pouvoir, mais provoquera également sa chute. C’est ce concept qui séduit Oliver Stone « 

ce que cette page oublie, c’est que c’est Kennedy qui avait embourbé les USA dans la guerre, et Nixon qui y a mis fin. Ce sont bien les « forces sombres » , la Mafia, qui ont fait assassiner Kennedy, mais parce que la famille Kennedy les avait utilisées pour voler l’élection de 1960 , grâce aux relations anciennes du patriarche Joe Kennedy avec la pègre, sans renvoyer l’ascenseur après la victoire. Dans son dernier discours présidentiel, Eisenhoweravait mis en garde contre la Bête, qu’il appelait « le complexe militaro-industriel »

mais c’est bien le candidat démocrate, Kennedy, qui était soutenu par la Bête, et non pas Nixon qui avait été le vice président d’Eisenhower depuis 1952.

On rapproche généralement Nixon de Trump, mais la seule chose en commun entre la situation en 1960 et celle en 2020, est la fraude démocrate massive qui permet à Biden de l’emporter, rien de similaire entre Trump l’inculte, homme de télé réalité et d’argent, profondément nihiliste , et Nixon qui était très cultivé, et avait réalisé nombre d’exploits, comme le rapprochement avec la Chine et l’URSS; c’est lui , et non la guerre des étoiles de Reagan, qui a mis fin à la guerre  froide…

Au total, je dirais de Nixon qu’il a réussi à « chevaucher la Bête «  , comme on parle des sages Taoïstes qui « chevauchent le tigre », et a obtenu ainsi tous ses succès majeurs au niveau international ( fin de la guerre du Vietnam et de la guerre froide) alors que les succès de Trump se bornent au plan économique, le seul qui lui importe; il voit  la Bête comme « l’Etat profond » , avec les approximations mythologiques qui lui sont propres.

 

This entry was posted in Cinéma, Europe, Occident faustien, Russie, USA. Bookmark the permalink.