Pierre Madelin, “Faut-il en finir avec la civilisation ?”

Les Amis de Bartleby

Version imprimable de Faut-il en finir avec la civilisation

Pierre Madelin

Faut-il en finir avec la civilisation ?
(Primitivisme et effondrement, éd. Ecosociété, 2020)

Conclusion

À bien des égards, et aussi provocateur cela puisse-t-il paraître de qualifier ainsi une sensibilité qui ne cesse d’affirmer son hostilité vis-à-vis du monde moderne, rien n’est plus moderne que le primitivisme. Au mépris de connaissances archéologiques et ethnographiques toujours plus nombreuses qui démentent certaines de ses thèses les plus essentielles, celui-ci attribue en effet aux chasseurs-cueilleurs toutes les valeurs et tous les idéaux que notre société ne cesse de proclamer et de promettre sans jamais parvenir à les réaliser pleinement : la liberté et l’égalité, l’abondance et l’harmonie avec la nature, la parité entre les hommes et les femmes, le temps libre ou encore la non-violence. Il n’y a rien d’étonnant à ce que les théories primitivistes les plus sophistiquées aient été élaborées à partir…

View original post 4,333 more words

Posted in Philosophie | Leave a comment

La morgue insupportable de ces « scientifiques «  autoproclamés qui viennent se pavaner sur les plateaux

J’ai déjà souvent cité ce propos de Léon Brunschvicg, admirable mais qui semble irréaliste, idéaliste à la mauvaise manière , opposant l’idéal à la réalité :

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/quelques-citations-eparses-de-brunschvicg-particulierement-eclairantes-voire-illuminatrices/

« 

si les religions sont nées de l’homme, c’est à chaque instant qu’il lui faut échanger le Dieu de l’homo faber, le Dieu forgé par l’intelligence utilitaire, instrument vital, mensonge vital, tout au moins illusion systématique, pour le Dieu de l’homo sapiens, Dieu des philosophes et des savants, aperçu par la raison désintéressée, et dont aucune ombre ne peut venir qui se projette sur la joie de comprendre et d’aimer, qui menace d’en restreindre l’espérance et d’en limiter l’horizon.

Dieu difficile sans doute à gagner, encore plus difficile peut-être à conserver, mais qui du moins rendra tout facile. Comme chaque chose devient simple et transparente dès que nous avons triomphé de l’égoïsme inhérent à l’instinct naturel, que nous avons transporté dans tous les instants de notre existence cette attitude d’humilité sincère et scrupuleuse, de charité patiente et efficace, qui fait oublier au savant sa personnalité propre pour prendre part au travail de tous, pour ne songer qu’à enrichir le trésor commun ! »

Il ne faut pas confondre « sachant » avec savant; le véritable savant est celui qui s’élève au dessus de la conception idolâtre de Dieu propre à l’homo faner , Dieu comme Être tout puissant et plein de miséricorde, bon papa gâteau sur l’épaule duquel l’homme pécheur peut aller pleurer plein de contrition. Qu’est ce que pécher ? Être encore soumis à l’instinct naturel, incapable d’adopter cette « cette attitude d’humilité sincère et scrupuleuse, de charité patiente et efficace, qui fait oublier au savant sa personnalité propre pour prendre part au travail de tous, pour ne songer qu’à enrichir le trésor commun !« 

Ce n’est pas là de la morale ! Seule une personne parvenue à cette hauteur pourra , selon le verset de «  l’évangile de Thomas « ne pas goûter de la mort «  : l’individualité bio-psychique meurt , mais ceci ne concerne aucunement celui qui ne se confond plus avec cet individu mortel :

«  il ne s’agit plus pour l’homme de se soustraire à la condition de l’homme. Le sentiment de notre éternité intime n’empêche pas l’individu de mourir, pas plus que l’intelligence du soleil astronomique n’empêche le savant de voir les apparences du soleil sensible« 

Posted in Cochet-Brunschvicg, DIEU, Philosophie, Science, mathesis, Science-internelle | Leave a comment

« Last days «  de Gus Van Sant (2005) : death to birth

Ce film, bouleversant, qui met en scène les derniers jours de Kurt Cobain avant son suicide en 1994, est ici sur YouTube :

C’est en vo ( anglais)

On y voit un homme au bout du rouleau, prostré sur lui même, sorti trop tôt de cure de désintoxication, soumis aux demandes incongrues de ceux qui l’entourent : l’un vient le voir dans la cuisine pour lui évoquer ses ennuis judiciaires : complètement défoncé, il a menacé de pisser sur l’hotessse dans l’avion, et l’équipage a dû détourner l’appareil. Maintenant il doit aller dans l’Utah pour répondre de ses actes, mais il n’a pas d’argent.

L’autre vient lui raconter sa tournée au Japon où il a connu une fille qui était « le coup du siècle », il est rentré aux USA, elle l’a relancé, il ne lui a pas répondu et maintenant il culpabilise, il veut écrire une chanson là dessus, mais demande à Blake ( le personnage central, qui se suicide à la fin) de l’aider pour les paroles.

Mais le moment le plus fort arrive quand Blake se met à improviser un morceau intitulé « from death to birth « :

 »

From ripe to rotten
Too real to live
Should I lie down
Or stand up and walk around again?My eyes finally wide open up
My eyes finally wide open shut
To find a found of sound that hears the touch of my tears
Smells the taste of all we waste
Could feed the othersBut we smother each other in nectar
And pucker the sour, bitter sweet weather
Blows through our trees
Swims through our seas
Flies through the last gas we left on this EarthIt’s a long, lonely journey from death to birth
It’s a long, lonely journey from death to…
It’s a long, lonely journey from death to birth
Oh, it’s a long, lonely journey from death to birthShould I die again?
Should I lie around
The pounds of matter willing through space?
I know I’ll never know until I come face-to-face
With my own cold, dead face
With my own wooden case
It’s a long, lonely journey from death to birth
It’s a long, lonely journey from death to…
It’s a long, lonely journey from death to birth
Oh, it’s a long, lonely journey from death to… birth »

Il y est question d’un voyage difficile et solitaire «  de la mort à la naissance « , comment faut il l’interpréter ? est ce selon la fable réincarnationniste de la mort et d’une nouvelle naissance, ou bien s’agit il de la seconde naissance dont parle l’évangile, qui ne se situe pas dans le temps ?

Restent ces paroles qui semblent correspondre au dernier film de Kubrick en 1999 : «  Eyes wide shut » :

« My eyes finally wide open up
My eyes finally wide open shut« 

 

Posted in Cinéma | Leave a comment

Les mystérieux nombres 276 et 23


276 est un nombre triangulaire, le 23eme :

276 = 23×24/2 = 1+2+…+ 21+22+23

Raymond Abellio note « valeurs secrètes «  ces nombres

vs(23)= 276

très importants dans la Bible et l’évangile. Rappelons ainsi que 666, le nombre de la Bête, est un nombre triangulaire :

666 = vs(36)

et 36 est lui même un triangulaire, celui de 8 :

36= vs (8) = 1+2+3+…+ 7+8

6 et 28, les deux premiers nombres parfaits, sont aussi des triangulaires :

6= vs(3) = 1+2+3 = 1x2x3 la somme de ses diviseurs propres, ce qui est la définition de « parfait »

28= vs(7) = 1+2+3  +…+ 6+7

28= 1+2 +4+7+14 somme de ses diviseurs propres ( ou « parties aliquotes »)

Ainsi 276 apparaît au chapitre 27, 37 des Actes des Apôtres :

https://bible.catholique.org/actes-des-apotres/3311-chapitre-27

« Nous étions en tout, sur le vaisseau, deux cent soixante-seize personnes« 

Le commentaire suivant, sur le nombre 276 de « sauvés », parle explicitement du caractère triangulaire de ce nombre :

https://www.cairn.info/revue-etudes-theologiques-et-religieuses-2012-2-page-213.htm

«

Si un symbolisme doit être attaché à 276, il doit probablement être lié au fait que 276 est un “nombre triangulaire” ; et la signification en est ici que 23 n’est pas 24 (Cf. Whitlark/Parsons 2006) [5][5]Il renvoie à J. A. Whitlark, M. C. Parsons, « The “Seven” Last…. Dans la logique de Luc, 24 en tant que multiple de 12 représente l’Église […] et non 23. Ainsi les 276 personnes réunies sur le navire avec Paul ne représentent pas l’Église, et le repas que Paul partage avec eux n’est pas l’eucharistie parce que 23 n’est pas 24 [6][6]Cf. M. C. Parsons, Acts, Grand Rapids, Mich., Baker Academic,…. » Cette ultime conclusion est vraiment paradoxale et va contre la première impression des lecteurs selon laquelle le récit dit bien quelque chose du salut, de l’Église et d’une totalité. Pour cet auteur au contraire, cette précision aurait pour but d’écarter une lecture ecclésiale du récit ! Cette lecture s’impose en revanche pour les anciens comme pour les modernes. Saint Jean Chrysostome écrit : « Paul était un pilote véritable ; il guidait non un navire ordinaire mais l’Église universelle [7][7]Cf. Jean Chrysostome, Œuvres complètes (traduction Bareille),…. » Et M.-E. Boismard et A. Lamouille écrivent de leur côté spontanément que « le bateau représente l’Église dans la tourmente [8][8]Cf. M.-E. Boismard, A. Lamouille, Les Actes des deux Apôtres,… ». Que tous les marins soient sauvés, et pas seulement le ou les chrétien(s), rend la dimension universelle du récit plus nette. C’est ainsi que P. Bossuyt écrit : « Les participants de cette aventure […] se trouvent être au nombre de 276, chiffre symbolique. Aux yeux de Luc, ils représentent les multitudes humaines sauvées d’une perte certaine [9][9]Cf. P. Bossuyt, L’Esprit en Actes, Bruxelles, Lessius, 1998, p.…. »

4Ce nombre étrange – qui rend le récit plus impressionnant mais qui ne s’impose pas vraiment tant il était clair qu’il y avait beaucoup de personnes à bord et que toutes sont sauvées – suscite la curiosité et sollicite l’acribie du lecteur. Quels sont les éléments qui pourraient nous faire penser que ce nombre ait un sens précis ?

5• Remarquons tout d’abord que ce nombre, comme 666 et 153, est effectivement un nombre triangulaire parfait apprécié des Grecs [10][10]L’un des premiers exégètes modernes à relever la place de ces…. Il est le triangulaire de 23 (1+2+3+… +23=276). Si les deux précédents renvoient à une guématria, il serait étonnant qu’il n’en aille pas de même dans le cas présent. Et dans ce cas, un autre nombre, 23, est à pister.« 

Or nous avons vu précédemment :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2021/01/22/suites-aliquotes-conjecture-de-catalan-dickson/

que 276 est le premier des « cinq de Lehmer »

https://www.pourlascience.fr/sd/logique/nombres-amiables-et-suites-aliquotes-4631.php

« Cinq nombres inférieurs à 1000 sont dans la même situation d’indétermination. Ce sont 276, 552, 564, 660 et 966. On les appelle «Les cinq de Lehmer», car le mathématicien D. H. Lehmer fut le premier à réaliser qu’il ne pouvait pas déterminer le devenir des suites aliquotes issues de ces nombres.« 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Derrick_Lehmer

552 est d’ailleurs le double de 276, qui est le double de 138=6×23

premier nombre pour lequel la suite aliquote devient de taille astronomique : 177 étapes pour revenir à 1

Checked 0 3 (show) 138 = 2 · 3 · 23
Checked 1 3 (show) 150 = 2 · 3 · 5^2
Checked 2 3 (show) 222 = 2 · 3 · 37
Checked 3 3 (show) 234 = 2 · 3^2 · 13
Checked 4 3 (show) 312 = 2^3 · 3 · 13
Checked 5 3 (show) 528 = 2^4 · 3 · 11
Checked 6 3 (show) 960 = 2^6 · 3 · 5
Checked 7 4 (show) 2088 = 2^3 · 3^2 · 29
Checked 8 4 (show) 3762 = 2 · 3^2 · 11 · 19
Checked 9 4 (show) 5598 = 2 · 3^2 · 311
Checked 10 4 (show) 6570 = 2 · 3^2 · 5 · 73
Checked 11 5 (show) 10746 = 2 · 3^3 · 199
Checked 12 5 (show) 13254 = 2 · 3 · 47^2
Checked 13 5 (show) 13830 = 2 · 3 · 5 · 461
Checked 14 5 (show) 19434 = 2 · 3 · 41 · 79
Checked 15 5 (show) 20886 = 2 · 3 · 59^2
Checked 16 5 (show) 21606 = 2 · 3 · 13 · 277
Checked 17 5 (show) 25098 = 2 · 3 · 47 · 89
Checked 18 5 (show) 26742 = 2 · 3 · 4457
Checked 19 5 (show) 26754 = 2 · 3 · 7^3 · 13
Checked 20 5 (show) 40446 = 2 · 3^3 · 7 · 107
Checked 21 5 (show) 63234 = 2 · 3^3 · 1171
Checked 22 5 (show) 77406 = 2 · 3 · 7 · 19 · 97
Checked 23 6 (show) 110754 = 2 · 3^3 · 7 · 293
Checked 24 6 (show) 171486 = 2 · 3^2 · 7 · 1361
Checked 25 6 (show) 253458 = 2 · 3^2 · 14081
Checked 26 6 (show) 295740 = 2^2 · 3^2 · 5 · 31 · 53
Checked 27 6 (show) 647748 = 2^2 · 3^2 · 19 · 947
Checked 28 7 (show) 1077612 = 2^2 · 3 · 89 · 1009
Checked 29 7 (show) 1467588 = 2^2 · 3 · 122299
Checked 30 7 (show) 1956812 = 2^2 · 11^2 · 13 · 311
Checked 31 7 (show) 2109796 = 2^2 · 13^2 · 3121
Checked 32 7 (show) 1889486 = 2 · 349 · 2707
Checked 33 6 (show) 953914 = 2 · 13 · 19 · 1931
Checked 34 6 (show) 668966 = 2 · 53 · 6311
Checked 35 6 (show) 353578 = 2 · 176789
Checked 36 6 (show) 176792 = 2^3 · 7^2 · 11 · 41
Checked 37 6 (show) 254128 = 2^4 · 7 · 2269
Checked 38 6 (show) 308832 = 2^5 · 3 · 3217
Checked 39 6 (show) 502104 = 2^3 · 3 · 20921
Checked 40 6 (show) 753216 = 2^6 · 3 · 3923
Checked 41 7 (show) 1240176 = 2^4 · 3 · 7 · 3691
Checked 42 7 (show) 2422288 = 2^4 · 11 · 13763
Checked 43 7 (show) 2697920 = 2^6 · 5 · 8431
Checked 44 7 (show) 3727264 = 2^5 · 269 · 433
Checked 45 7 (show) 3655076 = 2^2 · 379 · 2411
Checked 46 7 (show) 2760844 = 2^2 · 167 · 4133
Checked 47 7 (show) 2100740 = 2^2 · 5 · 105037
Checked 48 7 (show) 2310856 = 2^3 · 19 · 23 · 661
Checked 49 7 (show) 2455544 = 2^3 · 7 · 13 · 3373
Checked 50 7 (show) 3212776 = 2^3 · 7 · 103 · 557
Checked 51 7 (show) 3751064 = 2^3 · 468883
Checked 52 7 (show) 3282196 = 2^2 · 37 · 67 · 331
Checked 53 7 (show) 2723020 = 2^2 · 5 · 173 · 787
Checked 54 7 (show) 3035684 = 2^2 · 257 · 2953
Checked 55 7 (show) 2299240 = 2^3 · 5 · 47 · 1223
Checked 56 7 (show) 2988440 = 2^3 · 5 · 7 · 13 · 821
Checked 57 7 (show) 5297320 = 2^3 · 5 · 7 · 18919
Checked 58 7 (show) 8325080 = 2^3 · 5 · 23 · 9049
Checked 59 8 (show) 11222920 = 2^3 · 5 · 19 · 14767
Checked 60 8 (show) 15359480 = 2^3 · 5 · 383987
Checked 61 8 (show) 19199440 = 2^4 · 5 · 13 · 18461
Checked 62 8 (show) 28875608 = 2^3 · 3609451
Checked 63 8 (show) 25266172 = 2^2 · 97 · 65119
Checked 64 8 (show) 19406148 = 2^2 · 3 · 67 · 24137
Checked 65 8 (show) 26552604 = 2^2 · 3 · 13^2 · 13093
Checked 66 8 (show) 40541052 = 2^2 · 3 · 743 · 4547
Checked 67 8 (show) 54202884 = 2^2 · 3 · 4516907
Checked 68 8 (show) 72270540 = 2^2 · 3^2 · 5 · 331 · 1213
Checked 69 9 (show) 147793668 = 2^2 · 3 · 11 · 1119649
Checked 70 9 (show) 228408732 = 2^2 · 3^2 · 6344687
Checked 71 9 (show) 348957876 = 2^2 · 3 · 19 · 1530517
Checked 72 9 (show) 508132204 = 2^2 · 43 · 353 · 8369
Checked 73 9 (show) 404465636 = 2^2 · 2053 · 49253
Checked 74 9 (show) 303708376 = 2^3 · 23 · 1650589
Checked 75 9 (show) 290504024 = 2^3 · 17 · 41 · 53 · 983
Checked 76 9 (show) 312058216 = 2^3 · 41 · 79 · 12043
Checked 77 9 (show) 294959384 = 2^3 · 17 · 2168819
Checked 78 9 (show) 290622016 = 2^6 · 4540969
Checked 79 9 (show) 286081174 = 2 · 53 · 997 · 2707
Checked 80 9 (show) 151737434 = 2 · 75868717
Checked 81 8 (show) 75868720 = 2^4 · 5 · 23 · 41233
Checked 82 9 (show) 108199856 = 2^4 · 6762491
Checked 83 9 (show) 101437396 = 2^2 · 1097 · 23117
Checked 84 8 (show) 76247552 = 2^9 · 148921
Checked 85 8 (show) 76099654 = 2 · 29 · 317 · 4139
Checked 86 8 (show) 42387146 = 2 · 131 · 161783
Checked 87 8 (show) 21679318 = 2 · 17 · 637627
Checked 88 8 (show) 12752594 = 2 · 31 · 71 · 2897
Checked 89 7 (show) 7278382 = 2 · 547 · 6653
Checked 90 7 (show) 3660794 = 2 · 229 · 7993
Checked 91 7 (show) 1855066 = 2 · 927533
Checked 92 6 (show) 927536 = 2^4 · 29 · 1999
Checked 93 6 (show) 932464 = 2^4 · 13 · 4483
Checked 94 7 (show) 1013592 = 2^3 · 3 · 157 · 269
Checked 95 7 (show) 1546008 = 2^3 · 3 · 37 · 1741
Checked 96 7 (show) 2425752 = 2^3 · 3^2 · 7 · 4813
Checked 97 7 (show) 5084088 = 2^3 · 3 · 17^2 · 733
Checked 98 7 (show) 8436192 = 2^5 · 3 · 87877
Checked 99 8 (show) 13709064 = 2^3 · 3 · 571211
Checked 100 8 (show) 20563656 = 2^3 · 3 · 23 · 37253
Checked 101 8 (show) 33082104 = 2^3 · 3 · 11 · 125311
Checked 102 8 (show) 57142536 = 2^3 · 3 · 11 · 263 · 823
Checked 103 8 (show) 99483384 = 2^3 · 3 · 7 · 11 · 13 · 41 · 101
Checked 104 9 (show) 245978376 = 2^3 · 3 · 7 · 23 · 63659
Checked 105 9 (show) 487384824 = 2^3 · 3 · 167 · 277 · 439
Checked 106 9 (show) 745600776 = 2^3 · 3 · 31066699
Checked 107 10 (show) 1118401224<10> = 2^3 · 3 · 46600051
Checked 108 10 (show) 1677601896<10> = 2^3 · 3 · 191 · 365969
Checked 109 10 (show) 2538372504<10> = 2^3 · 3 · 31 · 61 · 55931
Checked 110 10 (show) 4119772776<10> = 2^3 · 3 · 7 · 31 · 791047
Checked 111 10 (show) 8030724504<10> = 2^3 · 3 · 11^2 · 389 · 7109
Checked 112 11 (show) 14097017496<11> = 2^3 · 3 · 23291 · 25219
Checked 113 11 (show) 21148436904<11> = 2^3 · 3 · 7 · 67 · 317 · 5927
Checked 114 11 (show) 40381357656<11> = 2^3 · 3 · 1682556569<10>
Checked 115 11 (show) 60572036544<11> = 2^6 · 3 · 461 · 684337
Checked 116 12 (show) 100039354704<12> = 2^4 · 3^2 · 694717741
Checked 117 12 (show) 179931895322<12> = 2 · 61 · 929 · 1587569
Checked 118 11 (show) 94685963278<11> = 2 · 43 · 193 · 5704661
Checked 119 11 (show) 51399021218<11> = 2 · 29 · 886190021
Checked 120 11 (show) 28358080762<11> = 2 · 11 · 1289003671<10>
Checked 121 11 (show) 18046051430<11> = 2 · 5 · 11 · 7741 · 21193
Checked 122 11 (show) 17396081338<11> = 2 · 8698040669<10>
Checked 123 10 (show) 8698040672<10> = 2^5 · 271813771
Checked 124 10 (show) 8426226964<10> = 2^2 · 2106556741<10>
Checked 125 10 (show) 6319670230<10> = 2 · 5 · 31 · 20386033
Checked 126 10 (show) 5422685354<10> = 2 · 31 · 53 · 101 · 16339
Checked 127 10 (show) 3217383766<10> = 2 · 37 · 43478159
Checked 128 10 (show) 1739126474<10> = 2 · 31 · 101 · 193 · 1439
Checked 129 9 (show) 996366646 = 2 · 11 · 761 · 59513
Checked 130 9 (show) 636221402 = 2 · 17159 · 18539
Checked 131 9 (show) 318217798 = 2 · 17 · 59 · 158633
Checked 132 9 (show) 195756362 = 2 · 73 · 1340797
Checked 133 9 (show) 101900794 = 2 · 47 · 1084051
Checked 134 8 (show) 54202694 = 2 · 7 · 13^2 · 31 · 739
Checked 135 8 (show) 49799866 = 2 · 4159 · 5987
Checked 136 8 (show) 24930374 = 2 · 7 · 271 · 6571
Checked 137 8 (show) 17971642 = 2 · 13 · 677 · 1021
Checked 138 8 (show) 11130830 = 2 · 5 · 1113083
Checked 139 7 (show) 8904682 = 2 · 29 · 153529
Checked 140 7 (show) 4913018 = 2 · 11 · 223319
Checked 141 7 (show) 3126502 = 2 · 461 · 3391
Checked 142 7 (show) 1574810 = 2 · 5 · 23 · 41 · 167
Checked 143 7 (show) 1473382 = 2 · 736691
Checked 144 6 (show) 736694 = 2 · 7 · 101 · 521
Checked 145 6 (show) 541162 = 2 · 37 · 71 · 103
Checked 146 6 (show) 312470 = 2 · 5 · 31247
Checked 147 6 (show) 249994 = 2 · 239 · 523
Checked 148 6 (show) 127286 = 2 · 31 · 2053
Checked 149 5 (show) 69898 = 2 · 34949
Checked 150 5 (show) 34952 = 2^3 · 17 · 257
Checked 151 5 (show) 34708 = 2^2 · 8677
Checked 152 5 (show) 26038 = 2 · 47 · 277
Checked 153 5 (show) 13994 = 2 · 6997
Checked 154 4 (show) 7000 = 2^3 · 5^3 · 7
Checked 155 5 (show) 11720 = 2^3 · 5 · 293
Checked 156 5 (show) 14740 = 2^2 · 5 · 11 · 67
Checked 157 5 (show) 19532 = 2^2 · 19 · 257
Checked 158 5 (show) 16588 = 2^2 · 11 · 13 · 29
Checked 159 5 (show) 18692 = 2^2 · 4673
Checked 160 5 (show) 14026 = 2 · 7013
Checked 161 4 (show) 7016 = 2^3 · 877
Checked 162 4 (show) 6154 = 2 · 17 · 181
Checked 163 4 (show) 3674 = 2 · 11 · 167
Checked 164 4 (show) 2374 = 2 · 1187
Checked 165 4 (show) 1190 = 2 · 5 · 7 · 17
Checked 166 4 (show) 1402 = 2 · 701
Checked 167 3 (show) 704 = 2^6 · 11
Checked 168 3 (show) 820 = 2^2 · 5 · 41
Checked 169 3 (show) 944 = 2^4 · 59
Checked 170 3 (show) 916 = 2^2 · 229
Checked 171 3 (show) 694 = 2 · 347
Checked 172 3 (show) 350 = 2 · 5^2 · 7
Checked 173 3 (show) 394 = 2 · 197
Checked 174 3 (show) 200 = 2^3 · 5^2
Checked 175 3 (show) 265 = 5 · 53
Checked 176 2 (show) 59 = 59
Prime
Posted in Bible, Coran, Nombres, number theory | Leave a comment

Suites aliquotes; conjecture de Catalan- Dickson

Soit par exemple le nombre 12. Ses diviseurs propres, ou stricts, sont :

1,2, 3,4,6

à l’exception du nombre 12 lui même, qui est aussi diviseur de lui même, avec comme quotient 1.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Suite_aliquote

La somme s((n) des diviseurs propres d’un nombre n quelconque est obtenue en additionnant ses diviseurs propres.

s(12) = 1+2+3+4+6 = 16

La suite aliquote de 12 est formée avec 12 en premier, puis s( 12)=16, puis s(16)=15,…A chaque étape n on prend le nombre somme des diviseurs propres du nombre calculé à l’étape précédente .

 »

L’étude des suites aliquotes met en évidence les cas particuliers suivants

  • si u_0 est un nombre premier alors u_{1}=1 et la suite s’arrête.
  • si u_0 est un nombre parfait alors la suite est constante
  • si u_0 est un nombre amical, alors u_1 est son nombre amical associé et la suite boucle sur ces deux valeurs
  • si u_0 est un nombre sociable alors la suite boucle sur tous les nombres sociables associés à u_0 lui.

les nombres parfaits sont 6,28,496, 8128, … ils forment une suite infinie. On ne connaît que des nombres parfaits pairs, tous de le forme :

   2^(p-1)[2^p -1] chaque fois que [2^p-1]est premier

exemple : 28=4.7 et 4= 2^2 avec 7 = 8-1 premier et 8=2^3

496= 16x 31

On ne sait pas s’il existe des nombres parfaits impairs

Deux nombres amicaux sont 220 et 284:

s(220)= 284 et s(284)=220

La conjecture de Catalan-Dickson :

https://proofwiki.org/wiki/Catalan-Dickson_Conjecture

affirme que toute suite aliquote se termine, soit par 1, soit par un cycle indéfini de deux nombre amicaux, soit par un cycle plus long que 2 de nombres sociaux:

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Sociable_number

Il existe beaucoup de suites aliquotes dont on ne sait pas si, ni comment, elles se terminent. Exemple : les suites ayant comme point de départ les cinq nombres de Lehmer en dessous de mille

 »Ce sont les suites commençant par 276, 552, 564, 660 et 966. Ces nombres sont appelés les « cinq de Lehmer ». … Il existe des suites aliquotes atteignant des termes astronomiques comme la suite démarrant à 3630 atteignant un nombre à 100 chiffres pour se terminer plus tard à 1« 

plusieurs outils de factorisation en facteurs premiers et de calcul de suites aliquotes existent, ainsi :

https://www.wolframalpha.com/widgets/view.jsp?id=a7380d55a586d522b612812c81196ee2

138 = 2x3x23

est le premier nombre pour lequel la suite aliquote semble diverger :

Le calculateur arrive à 59, nombre premier, et 1 en 178 étapes

autres calculateur plus perfectionné : factordb

http://factordb.com/sequences.php

Status n Digits Number
Checked 0 3 (show) 138 = 2 · 3 · 23
Checked 1 3 (show) 150 = 2 · 3 · 5^2
Checked 2 3 (show) 222 = 2 · 3 · 37
Checked 3 3 (show) 234 = 2 · 3^2 · 13
Checked 4 3 (show) 312 = 2^3 · 3 · 13
Checked 5 3 (show) 528 = 2^4 · 3 · 11
Checked 6 3 (show) 960 = 2^6 · 3 · 5
Checked 7 4 (show) 2088 = 2^3 · 3^2 · 29
Checked 8 4 (show) 3762 = 2 · 3^2 · 11 · 19
Checked 9 4 (show) 5598 = 2 · 3^2 · 311
Checked 10 4 (show) 6570 = 2 · 3^2 · 5 · 73
Checked 11 5 (show) 10746 = 2 · 3^3 · 199
Checked 12 5 (show) 13254 = 2 · 3 · 47^2
Checked 13 5 (show) 13830 = 2 · 3 · 5 · 461
Checked 14 5 (show) 19434 = 2 · 3 · 41 · 79
Checked 15 5 (show) 20886 = 2 · 3 · 59^2
Checked 16 5 (show) 21606 = 2 · 3 · 13 · 277
Checked 17 5 (show) 25098 = 2 · 3 · 47 · 89
Checked 18 5 (show) 26742 = 2 · 3 · 4457
Checked 19 5 (show) 26754 = 2 · 3 · 7^3 · 13
Checked 20 5 (show) 40446 = 2 · 3^3 · 7 · 107
Checked 21 5 (show) 63234 = 2 · 3^3 · 1171
Checked 22 5 (show) 77406 = 2 · 3 · 7 · 19 · 97
Checked 23 6 (show) 110754 = 2 · 3^3 · 7 · 293
Checked 24 6 (show) 171486 = 2 · 3^2 · 7 · 1361
Checked 25 6 (show) 253458 = 2 · 3^2 · 14081
Checked 26 6 (show) 295740 = 2^2 · 3^2 · 5 · 31 · 53
Checked 27 6 (show) 647748 = 2^2 · 3^2 · 19 · 947
Checked 28 7 (show) 1077612 = 2^2 · 3 · 89 · 1009
Checked 29 7 (show) 1467588 = 2^2 · 3 · 122299
Checked 30 7 (show) 1956812 = 2^2 · 11^2 · 13 · 311
Checked 31 7 (show) 2109796 = 2^2 · 13^2 · 3121
Checked 32 7 (show) 1889486 = 2 · 349 · 2707
Checked 33 6 (show) 953914 = 2 · 13 · 19 · 1931
Checked 34 6 (show) 668966 = 2 · 53 · 6311
Checked 35 6 (show) 353578 = 2 · 176789
Checked 36 6 (show) 176792 = 2^3 · 7^2 · 11 · 41
Checked 37 6 (show) 254128 = 2^4 · 7 · 2269
Checked 38 6 (show) 308832 = 2^5 · 3 · 3217
Checked 39 6 (show) 502104 = 2^3 · 3 · 20921
Checked 40 6 (show) 753216 = 2^6 · 3 · 3923
Checked 41 7 (show) 1240176 = 2^4 · 3 · 7 · 3691
Checked 42 7 (show) 2422288 = 2^4 · 11 · 13763
Checked 43 7 (show) 2697920 = 2^6 · 5 · 8431
Checked 44 7 (show) 3727264 = 2^5 · 269 · 433
Checked 45 7 (show) 3655076 = 2^2 · 379 · 2411
Checked 46 7 (show) 2760844 = 2^2 · 167 · 4133
Checked 47 7 (show) 2100740 = 2^2 · 5 · 105037
Checked 48 7 (show) 2310856 = 2^3 · 19 · 23 · 661
Checked 49 7 (show) 2455544 = 2^3 · 7 · 13 · 3373
Checked 50 7 (show) 3212776 = 2^3 · 7 · 103 · 557
Checked 51 7 (show) 3751064 = 2^3 · 468883
Checked 52 7 (show) 3282196 = 2^2 · 37 · 67 · 331
Checked 53 7 (show) 2723020 = 2^2 · 5 · 173 · 787
Checked 54 7 (show) 3035684 = 2^2 · 257 · 2953
Checked 55 7 (show) 2299240 = 2^3 · 5 · 47 · 1223
Checked 56 7 (show) 2988440 = 2^3 · 5 · 7 · 13 · 821
Checked 57 7 (show) 5297320 = 2^3 · 5 · 7 · 18919
Checked 58 7 (show) 8325080 = 2^3 · 5 · 23 · 9049
Checked 59 8 (show) 11222920 = 2^3 · 5 · 19 · 14767
Checked 60 8 (show) 15359480 = 2^3 · 5 · 383987
Checked 61 8 (show) 19199440 = 2^4 · 5 · 13 · 18461
Checked 62 8 (show) 28875608 = 2^3 · 3609451
Checked 63 8 (show) 25266172 = 2^2 · 97 · 65119
Checked 64 8 (show) 19406148 = 2^2 · 3 · 67 · 24137
Checked 65 8 (show) 26552604 = 2^2 · 3 · 13^2 · 13093
Checked 66 8 (show) 40541052 = 2^2 · 3 · 743 · 4547
Checked 67 8 (show) 54202884 = 2^2 · 3 · 4516907
Checked 68 8 (show) 72270540 = 2^2 · 3^2 · 5 · 331 · 1213
Checked 69 9 (show) 147793668 = 2^2 · 3 · 11 · 1119649
Checked 70 9 (show) 228408732 = 2^2 · 3^2 · 6344687
Checked 71 9 (show) 348957876 = 2^2 · 3 · 19 · 1530517
Checked 72 9 (show) 508132204 = 2^2 · 43 · 353 · 8369
Checked 73 9 (show) 404465636 = 2^2 · 2053 · 49253
Checked 74 9 (show) 303708376 = 2^3 · 23 · 1650589
Checked 75 9 (show) 290504024 = 2^3 · 17 · 41 · 53 · 983
Checked 76 9 (show) 312058216 = 2^3 · 41 · 79 · 12043
Checked 77 9 (show) 294959384 = 2^3 · 17 · 2168819
Checked 78 9 (show) 290622016 = 2^6 · 4540969
Checked 79 9 (show) 286081174 = 2 · 53 · 997 · 2707
Checked 80 9 (show) 151737434 = 2 · 75868717
Checked 81 8 (show) 75868720 = 2^4 · 5 · 23 · 41233
Checked 82 9 (show) 108199856 = 2^4 · 6762491
Checked 83 9 (show) 101437396 = 2^2 · 1097 · 23117
Checked 84 8 (show) 76247552 = 2^9 · 148921
Checked 85 8 (show) 76099654 = 2 · 29 · 317 · 4139
Checked 86 8 (show) 42387146 = 2 · 131 · 161783
Checked 87 8 (show) 21679318 = 2 · 17 · 637627
Checked 88 8 (show) 12752594 = 2 · 31 · 71 · 2897
Checked 89 7 (show) 7278382 = 2 · 547 · 6653
Checked 90 7 (show) 3660794 = 2 · 229 · 7993
Checked 91 7 (show) 1855066 = 2 · 927533
Checked 92 6 (show) 927536 = 2^4 · 29 · 1999
Checked 93 6 (show) 932464 = 2^4 · 13 · 4483
Checked 94 7 (show) 1013592 = 2^3 · 3 · 157 · 269
Checked 95 7 (show) 1546008 = 2^3 · 3 · 37 · 1741
Checked 96 7 (show) 2425752 = 2^3 · 3^2 · 7 · 4813
Checked 97 7 (show) 5084088 = 2^3 · 3 · 17^2 · 733
Checked 98 7 (show) 8436192 = 2^5 · 3 · 87877
Checked 99 8 (show) 13709064 = 2^3 · 3 · 571211
Checked 100 8 (show) 20563656 = 2^3 · 3 · 23 · 37253
Checked 101 8 (show) 33082104 = 2^3 · 3 · 11 · 125311
Checked 102 8 (show) 57142536 = 2^3 · 3 · 11 · 263 · 823
Checked 103 8 (show) 99483384 = 2^3 · 3 · 7 · 11 · 13 · 41 · 101
Checked 104 9 (show) 245978376 = 2^3 · 3 · 7 · 23 · 63659
Checked 105 9 (show) 487384824 = 2^3 · 3 · 167 · 277 · 439
Checked 106 9 (show) 745600776 = 2^3 · 3 · 31066699
Checked 107 10 (show) 1118401224<10> = 2^3 · 3 · 46600051
Checked 108 10 (show) 1677601896<10> = 2^3 · 3 · 191 · 365969
Checked 109 10 (show) 2538372504<10> = 2^3 · 3 · 31 · 61 · 55931
Checked 110 10 (show) 4119772776<10> = 2^3 · 3 · 7 · 31 · 791047
Checked 111 10 (show) 8030724504<10> = 2^3 · 3 · 11^2 · 389 · 7109
Checked 112 11 (show) 14097017496<11> = 2^3 · 3 · 23291 · 25219
Checked 113 11 (show) 21148436904<11> = 2^3 · 3 · 7 · 67 · 317 · 5927
Checked 114 11 (show) 40381357656<11> = 2^3 · 3 · 1682556569<10>
Checked 115 11 (show) 60572036544<11> = 2^6 · 3 · 461 · 684337
Checked 116 12 (show) 100039354704<12> = 2^4 · 3^2 · 694717741
Checked 117 12 (show) 179931895322<12> = 2 · 61 · 929 · 1587569
Checked 118 11 (show) 94685963278<11> = 2 · 43 · 193 · 5704661
Checked 119 11 (show) 51399021218<11> = 2 · 29 · 886190021
Checked 120 11 (show) 28358080762<11> = 2 · 11 · 1289003671<10>
Checked 121 11 (show) 18046051430<11> = 2 · 5 · 11 · 7741 · 21193
Checked 122 11 (show) 17396081338<11> = 2 · 8698040669<10>
Checked 123 10 (show) 8698040672<10> = 2^5 · 271813771
Checked 124 10 (show) 8426226964<10> = 2^2 · 2106556741<10>
Checked 125 10 (show) 6319670230<10> = 2 · 5 · 31 · 20386033
Checked 126 10 (show) 5422685354<10> = 2 · 31 · 53 · 101 · 16339
Checked 127 10 (show) 3217383766<10> = 2 · 37 · 43478159
Checked 128 10 (show) 1739126474<10> = 2 · 31 · 101 · 193 · 1439
Checked 129 9 (show) 996366646 = 2 · 11 · 761 · 59513
Checked 130 9 (show) 636221402 = 2 · 17159 · 18539
Checked 131 9 (show) 318217798 = 2 · 17 · 59 · 158633
Checked 132 9 (show) 195756362 = 2 · 73 · 1340797
Checked 133 9 (show) 101900794 = 2 · 47 · 1084051
Checked 134 8 (show) 54202694 = 2 · 7 · 13^2 · 31 · 739
Checked 135 8 (show) 49799866 = 2 · 4159 · 5987
Checked 136 8 (show) 24930374 = 2 · 7 · 271 · 6571
Checked 137 8 (show) 17971642 = 2 · 13 · 677 · 1021
Checked 138 8 (show) 11130830 = 2 · 5 · 1113083
Checked 139 7 (show) 8904682 = 2 · 29 · 153529
Checked 140 7 (show) 4913018 = 2 · 11 · 223319
Checked 141 7 (show) 3126502 = 2 · 461 · 3391
Checked 142 7 (show) 1574810 = 2 · 5 · 23 · 41 · 167
Checked 143 7 (show) 1473382 = 2 · 736691
Checked 144 6 (show) 736694 = 2 · 7 · 101 · 521
Checked 145 6 (show) 541162 = 2 · 37 · 71 · 103
Checked 146 6 (show) 312470 = 2 · 5 · 31247
Checked 147 6 (show) 249994 = 2 · 239 · 523
Checked 148 6 (show) 127286 = 2 · 31 · 2053
Checked 149 5 (show) 69898 = 2 · 34949
Checked 150 5 (show) 34952 = 2^3 · 17 · 257
Checked 151 5 (show) 34708 = 2^2 · 8677
Checked 152 5 (show) 26038 = 2 · 47 · 277
Checked 153 5 (show) 13994 = 2 · 6997
Checked 154 4 (show) 7000 = 2^3 · 5^3 · 7
Checked 155 5 (show) 11720 = 2^3 · 5 · 293
Checked 156 5 (show) 14740 = 2^2 · 5 · 11 · 67
Checked 157 5 (show) 19532 = 2^2 · 19 · 257
Checked 158 5 (show) 16588 = 2^2 · 11 · 13 · 29
Checked 159 5 (show) 18692 = 2^2 · 4673
Checked 160 5 (show) 14026 = 2 · 7013
Checked 161 4 (show) 7016 = 2^3 · 877
Checked 162 4 (show) 6154 = 2 · 17 · 181
Checked 163 4 (show) 3674 = 2 · 11 · 167
Checked 164 4 (show) 2374 = 2 · 1187
Checked 165 4 (show) 1190 = 2 · 5 · 7 · 17
Checked 166 4 (show) 1402 = 2 · 701
Checked 167 3 (show) 704 = 2^6 · 11
Checked 168 3 (show) 820 = 2^2 · 5 · 41
Checked 169 3 (show) 944 = 2^4 · 59
Checked 170 3 (show) 916 = 2^2 · 229
Checked 171 3 (show) 694 = 2 · 347
Checked 172 3 (show) 350 = 2 · 5^2 · 7
Checked 173 3 (show) 394 = 2 · 197
Checked 174 3 (show) 200 = 2^3 · 5^2
Checked 175 3 (show) 265 = 5 · 53
Checked 176 2 (show) 59 = 59
Posted in Nombres, number theory | Leave a comment

La conjecture de Syracuse : temps de vol, altitude maximale, atterrissage….

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Conjecture_de_Syracuse

aussi appelée conjecture de Collatz, d’Ulam, problème 3n+1 etc…

« En dépit de la simplicité de son énoncé, cette conjecture défie depuis de nombreuses années les mathématiciens. Paul Erdős a dit à propos de la conjecture de Syracuse : « les mathématiques ne sont pas encore prêtes pour de tels problèmes »« 

« Cette conjecture mobilisa tant les mathématiciens durant les années 1960, en pleine guerre froide, qu’une plaisanterie courut selon laquelle ce problème faisait partie d’un complot soviétique visant à ralentir la recherche américaine.« 

Le dernier théorème de Fermat a bien défié les mathématiciens mondiaux pendant trois siècles et demi, jusqu’au travail de Wiles en 1995 :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Dernier_théorème_de_Fermat

C’est cela qui fascine tant dans la théorie des nombres : les énoncés peuvent être compris, quoique pas toujours, par tout le monde, mais la démonstration ou la réfutation implique des travaux d’une technicité et d’une difficulté redoutables .

Dans le cas de la conjecture de Collatz, il est si facile de comprendre comment former la suite de Collatz d’un nombre entier quelconque a ; si a est pair, on le divise par 2, et le quotient a/2, qui est un entier par définition est l’élément de rang suivant ; sinon, si a est impair, on prend 3a+1.

 Il est facile de voir que si a =1, on obtient un cycle qui se répète indéfiniment :

1 ——> 4 —-> 2 ——-> 1

Si l’on tombe sur une puissance de 2, que ce soit 256 ou 128 ou 32, ou 16, on aboutira à 1 , et donc au même cycle.

La conjecture affirme que c’est le cas pour n’importe quel nombre de départ

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Collatz_conjecture

http://abcmathsblog.blogspot.com/2008/09/suite-de-syracuse-ou-de-collatz.html

« A l’ère du pétaoctet , je veux dire avec la puissance de calcul fantastique des ordinateurs actuels ,on est capable de vérifier cette conjecture pour des valeurs extrêmement grandes du nombre choisi pour “démarrer” la suite, mais on ne sait toujours pas la démontrer.« 

Le site de Sloane consacré aux nombres entiers contient tout un tas de suites remarquables en rapport avec le problème 3n+1, par exemple la suite ayant 27 pour nombre de départ , qui a 111 étapes et monte jusqu’à une hauteur maximale de 9232 avant de redescendre jusqu’à 1 :

https://oeis.org/A008884

 

Le mathématicien prodige Terence Tao est à l’origine d’une avancée majeure et significative :

https://terrytao.wordpress.com/2019/09/10/almost-all-collatz-orbits-attain-almost-bounded-values/

avec une argumentation de nature probabiliste , selon laquelle les fonctions qui divergent vers l’infini dominent les orbites de Collatz.

https://www.quantamagazine.org/mathematician-terence-tao-and-the-collatz-conjecture-20191211/

https://www.pourlascience.fr/sd/mathematiques/conjecture-de-syracuse-une-percee-majeure-18884.php

« quelques avancées ces dernières décennies et de parvenir à des résultats partiels. Ceux-ci, pour la plupart, consistent en une affirmation plus faible que la conjecture de Syracuse et contiennent le mot « presque » : par exemple, ces théorèmes donnent un résultat sur « presque tous » les entiers. Ce mot a, bien sûr, un sens mathématique précis. Souvent, on peut le comprendre de la manière suivante. Pour tout entier N et toute propriété (P), on compte le nombre N(P) d’entiers plus petits que N et vérifiant la propriété (P). On considère alors la proportion N(P)/N d’entiers plus petits que N et vérifiant (P) ; si cette proportion tend vers 1 lorsqu’on fait croître N à l’infini, on pourra dire que « presque tous » les entiers vérifient (P). (Plusieurs définitions légèrement différentes du mot « presque » sont cependant utilisées par les mathématiciens dans ce contexte.)« 

https://arxiv.org/abs/1909.03562

Sur le blog de Terence Tao, on trouve ce fichier consacré à la conjecture, vue comme «  dangereuse «  car pouvant devenir obsessionnelle :

*** https://terrytao.files.wordpress.com/2020/02/collatz.pdf

 

Click to access collatz.pdf

 

Ainsi la conjecture pourrait être réfutée par la mise en évidence d’un cycle différent du fameux (1,4,2,1,4,2,…).

Mais un résultat d’Eliyahu en 1993 montre qu’un tel cycle devrait comporter plus de

17.087.915 nombres !!

 

Posted in Nombres, number theory, Philosophie | Leave a comment

Henri Decoin : razzia sur la chnouf (1955)

ici :

https://m.ok.ru/video/86493825723

La page Wikipedia :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Razzia_sur_la_chnouf

Un film haletant, très fort, la drogue était arrivée dans les cantines de l’armée américaine , avant elle était connue, mais surtout des intellectuels, voir le délicieux conte de Théophile Gautier « Le club des haschichins » que j’ai déjà cité ici :

https://fr.m.wikisource.org/wiki/Romans_et_Contes_de_Théophile_Gautier/Le_Club_des_Haschischins

la came ne s’est vraiment popularisée qu’après 1945 , avec les dégâts causés à la société, montrés par le film.

 »Razzia sur la chnouf » est très proche de cet autre film réalisé en. 1959 par Decoin : « Pourquoi viens tu si tard » :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2020/09/24/henri-decoin-pourquoi-viens-tu-si-tard-1959/

Le thème de l’alccolisme vient remplacer en 1959, avec le personnage de Michèle Morgan, celui de la drogue, qui concernait dans la réalité de mari de l’actrice, Henri Vidal, qui joue aussi en 1959, et est d’ailleurs  mort peu après le film, le 10 décembre 1959, juste sorti d’une cure de désintoxication.

j’ai insisté dans le commentaire du film de 1959 sur le rôle du temps dans la toxicomanie comme dans l’alcoolisme :

« c’est par l’être humain que le temps s’introduit dans l’être, comme un trou, un manque. L’homme (l’être humain ) n’a pas le temps, il Est le temps, c’est à dire le caractère temporel, troué de l’être. D’où ces spécificités humaines que sont les addictions : sexe, drogue, alcool,  soif de l’Or ( Eugénie Grandet) , travail ( work-aholics).« 

Ce « trou dans l’être » n’est rien d’autre que la conscience humaine, qui est de part en part manque ( d’Absolu) , aussi l’addiction joue t’elle un rôle central dans les choses humaines, et je n’hésite pas à reprendre la définition que donne Ernst Junger  du toxicomane, « portant le Temps comme Jésus sa Croix », pour l’élargir à la nature humaine.

Le fameux chef d’oeuvre d’Otto Preminger, « L’homme au bras d’or »:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2020/10/06/otto-preminger-lhomme-au-bras-dor-1955-vostfr/

d’après le roman de Nelson Algren, amant de Simone de Beauvoir, relève des mêmes analyses… 

La possibilité de vaincre ce manque, ce trou dans l’être est donnée par l’Amour, Maître des cieux, d’où le beau passage de Saint-Paul dans la première lettre aux corinthiens :

https://www.aelf.org/bible/1co/13

« L’amour est plus fort que la mort »,mais attention il ne s’agit pas de l’Eros, qui est « nostalgie de la continuité des corps « , c’est à dire nostalgie de la mort, mais de l’amour intellectuel  de Brunschvicg: Amor Dei Intellectualis de Spinoza.

il existe deux scènes semblables et  très belles qui en disent long : à 1h11minutes dans le film de 1959, au dancing «  Chez Temporel », «  où les touristes viennent voir s’encanailler les blousons noirs », les couples dansent au son de la chanson du film, par Yvette Reno :

Et dans le film de 1955, les couples qui dansent à la boîte de Montparnasse où la drogue coule à flot, et où Gabin, se faisant passer pour le grossiste qui approvisionne ce joli monde, va « inspecter »:( c’est à 1h 13 environ):

 

le sens est clair: l’érotisme, nostalgie de la mort, est l’allié du « manque » , et de son instrument le temps, comme le montre aussi la scène hallucinante qui clôt le récit de Bataille, « Le bleu du ciel »

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/08/14/george-bataille-le-bleu-du-ciel-1935-le-jour-des-morts/

c’est à travers l’idée du « ciel d’en bas » que ce (non) sens perce : ciel trouble formé par les lampes allumées au dessus des tombes contenant un cadavre, dans le cimetière où Dorothea et Henri Troppman font l’amour :

 »

Hâtivement nous fîmes dans la terre labourée, hors du chemin, les dix pas que font les amants. Nous étions toujours au dessus des tombes. Dorothea s’ouvrit, je la dénudai jusqu’au sexe. Elle même elle me dénuda. Nous sommes tombés sur le sol meuble et je m’enfonçai dans son corps humide comme une charrue bien manœuvrée s’enfonce dans la terre. La terre, sous ce corps, était ouverte comme une tombe, son ventre s’ouvrit à moi comme une tombe fraîche. Nous étions frappés de stupeur, faisant l’amour au dessus d’un cimetière étoilé. Chacune des lumières annonçait un squelette dans une tombe, elles formaient ainsi un ciel vacillant, aussi trouble que les mouvements de nos corps mêlés . Il faisait froid, mes mains s’enfonçaient dans la terre: je dégrafait Dorothea, je souillai son linge et sa poitrine de la terre fraîche qui s’était collée à mes doigts. Ses seins, sortis de ses vêtements, étaient d’une blancheur lunaire. Nous nous abandonnions de temps à autre, nous laissant aller à trembler de froid: nos corps tremblaient comme deux rangées de dents claquent l’une dans l’autre.
Le vent fit dans un arbre un bruit sauvage. Je dis en bégayant à Dorothea, je bégayais, je parlais sauvagement :
-…mon squelette.. Tu trembles de froid..tu claques des dents…

Je m’étais arrêté je pesais sur elle, sans bouger, je soufflais comme un chien. Soudain j’enlaçai ses reins nus. Je me laissai tomber de tout mon poids. Elle poussa un terrible cri. Je serai les dents de toutes mes forces. A ce moment nous avons glissé sur le sol en pente.
Il y avait plus bas une partie de rocher en surplomb. Si je n’avais , d’un coup de pied, arrêté ce glissement, nous serions tombés dans la nuit; et j’aurais pu croire, émerveillé , que nous tombions dans le vide du ciel”

Le conte de Théophile Gautier « Le club des haschichins » dont j’ai parlé oriente vers la notion de temps, qui disparaît sous les effets de la drogue :

«

NE CROYEZ PAS AUX CHRONOMÈTRES

En revenant à moi, je vis la chambre pleine de gens vêtus de noir, qui s’abordaient d’un air triste et se serraient la main avec une cordialité mélancolique, comme des personnes affligées d’une douleur commune.

Ils disaient :

« Le Temps est mort ; désormais il n’y aura plus ni années, ni mois, ni heures ; le Temps est mort, et nous allons à son convoi.

— Il est vrai qu’il était bien vieux, mais je ne m’attendais pas à cet événement ; il se portait à merveille pour son âge, ajouta une des personnes en deuil que je reconnus pour un peintre de mes amis.

— L’éternité était usée, il faut bien faire une fin, reprit un autre.

— Grand Dieu ! m’écriai-je, frappé d’une idée subite, s’il n’y a plus de temps, quand pourra-t-il être onze heures ?…

— Jamais… cria d’une voix tonnante Daucus-Carota en me jetant son nez à la figure et en se montrant à moi sous son véritable aspect… Jamais… il sera toujours neuf heures un quart… L’aiguille restera sur la minute où le temps a cessé d’être, et tu auras pour supplice de venir regarder l’aiguille immobile et de retourner t’asseoir pour recommencer encore, et cela jusqu’à ce que tu marches sur l’os de tes talons. »

Une force supérieure m’entraînait, et j’exécutai quatre ou cinq cents fois le voyage, interrogeant le cadran avec une inquiétude horrible.

Daucus-Carota s’était assis à califourchon sur la pendule et me faisait d’épouvantables grimaces.

L’aiguille ne bougeait pas.

« Misérable ! tu as arrêté le balancier, m’écriai-je ivre de rage.

— Non pas, il va et vient comme à l’ordinaire… mais les soleils tomberont en poussière avant que cette flèche d’acier ait avancé d’un millionième de millimètre.

— Allons, je vois qu’il faut conjurer les mauvais esprits, la chose tourne au spleen, dit le voyant, faisons un peu de musique. La harpe de David sera remplacée cette fois par un piano d’Érard. »

Et, se plaçant sur le tabouret, il joua des mélodies d’un mouvement vif et d’un caractère gai…

Cela paraissait beaucoup contrarier l’homme-mandragore, qui s’amoindrissait, s’aplatissait, se décolorait et poussait des gémissements inarticulés ; enfin il perdit toute apparence humaine, et roula sur le parquet sous la forme d’un salsifis à deux pivots.

Le charme était rompu.

« Alléluia ! le Temps est ressuscité, crièrent des voix enfantines et joyeuses ; va voir la pendule maintenant ! »

c’est qu’il y a deux sortes de temps : biologique, qui porte vers le déclin et la mort, et spirituel : redressement incessant et progrès continu de la conscience :

https://mathesismessianisme.wordpress.com/leon-brunschvicg-temps-biologique-et-temps-spirituel/

C’est le premier, le temps vital et biologique, qui doit être assimilé à un trou dans l’être.

La drogue, ou l’alcool, en « éteignant » la conscience pour l’anesthésier,  rend impossible le temps spirituel tout en renforçant  la déchirure qui « troue l’être », et l’angoisse qui y est afférente. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posted in Cinéma, Littérature-Poésie | Leave a comment

H G Wells : la machine à explorer le Temps livre audio

Posted in Philosophie | Comments Off on H G Wells : la machine à explorer le Temps livre audio

Mais d’où vient la Bête ? « Voyage au bout de la nuit » de Céline

Ici se trouvent des extraits significatifs du « cri le plus farouche que l’homme ait jamais poussé «  :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/04/14/louis-ferdinand-celine-extraits-du-voyage-au-bout-de-la-nuit-1932/

Ce sont des propos de Baryton, le directeur de clinique, celui qui dirige Ferdinand Bardamu et Parapine, le russe au nom évocateur, qui invente ce que j’ai appelé ici « théorème de Louis Ferdinand Céline »

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/05/04/un-nouveau-theoreme-de-la-scienceinternelle-dit-theoreme-de-louis-ferdinand-celine/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2017/11/16/scienceinternelle-deux-interpretations-possibles-du-theoreme-de-louis-ferdinand-celine/

«

Ah tenez Ferdinand, essayez de bien retenir ce que je vais vous expliquer.. il existe des fous simples, et puis il existe d’autres fous, ceux que torture la marotte de la civilisation.. il m’est affreux de penser que Parapine est à ranger parmi ceux ci… savez vous ce qu’un jour il m’a dit ? “

– Non Monsieur!

– ” Non Monsieur”
-” Eh bien il m’a dit :

“Entre le pénis et les mathématiques, Monsieur Baryton, il n’existe rien… Rien! C’est le vide!”

Et puis tenez vous encore! Savez vous ce qu’il attend pour me parler à nouveau?
– non, Monsieur Baryton, non, je n’en sais rien du tout..
-il ne vous l’a donc pas raconté ?
– non, pas encore..
– eh bien à moi il me l’a dit..

il attend qu’advienne l’âge des mathématiques… tout simplement !

…il est absolument résolu! Comment trouvez vous cette attitude impertinente à mon égard? Son aîné? Son chef? “

 »Les mathématiques » c’est ce que j’appelle ici le plan internel, le plan des Idées intelligibles. « Le pénis » c’est le plan vital des générations successives, le monde, appelé dans « L’ecclésiaste » : « vanité des vanités « :

https://www.mechon-mamre.org/f/ft/ft3101.htm

Ce que ce propos de Parapine affirme, c’est le non-dualisme radical, l’identité des deux plans, puisqu’il n’y a rien entre eux.

Mais il peut aussi être compris de façon exactement inverse ; car rien c’est tout, la multiplicité des objets et des choses. Le plan de l’Idée c’est l’Un ; le monde de la multiplicité des choses existantes, c’est le Vide, le Néant.

D’où la double interprétation que j’ai proposée du théorème de Parapine.

Bref on l’aura compris : Parapine est peut être russe, mais il représente ces « juifs talmudiques, coupeurs de cheveux et quatre » que déteste Baryton qui représente Céline lui même.

Mais à un moment, le discours halluciné de Baryton aborde la Bête, la chute de l’intelligenre occidentale dans la perversion, à force de « se masturber la jugeote «  : et cet événement date selon lui du début du vingtième siècle et vient de la psychanalyse : il l’a vu !

 »

Au temps de mes débuts, donc, Ferdinand, les médecins français se respectaient encore! Ils ne se croyaient pas contraints de battre la campagne comme leurs malades.. histoire de se mettre au diapason, sans doute? Que sais je moi? De leur faire plaisir? Où cela nous conduira t’il ? Je vous le demande?… à force d’être plus astucieux , plus morbides, plus pervers que les persécutés les plus détraqués de nos asiles, de nous vautrer avec une sorte de nouvel orgueil fangeux dans toutes les insanités qu’ils nous présentent, où allons nous? Êtes vous en mesure de me rassurer, Ferdinand, sur le sort de notre raison? Et même du simple bon sens ? À ce train que va t’il nous en rester, du bon sens ? Rien! C’est à prévoir…absolument rien… je puis vous le prédire..c’est évident!
D’abord, Ferdinand, tout n’arrive t’il pas à se valoir en présence d’une intelligence réellement moderne? Plus de blanc! Plus de noir non plus… tout s’effiloche..c’est le nouveau genre! C’est la mode! Pourquoi dès lors ne pas devenir fous nous mêmes ? Tout de suite! Pour commencer! Et nous en vanter encore! Proclamer la grande pagaille spirituelle ! Nous faire de la réclame avec notre démence ! Qui peut nous retenir? Je vous le demande Ferdinand ? Quelques suprêmes et superflus scrupules humains ? Quelles insipides timidités encore? Hein? Tenez, il m’ arrive, Ferdinand, quand j’écoute certains de nos confrères et ceux ci, remarquez le, parmi les plus estimés , les plus recherchés par la clientèle et les académies, de me demander où ils nous mènent !… c’estinfernal en vérité ! Ces forcenés me déroutent, m’angoissent, me diabolisentet surtout me dégoûtent ! Rien qu’à les entendre, nous rapporter au cours d’un de ces congrès modernes, les résultats de leurs recherches familières, je suis pris de blême panique Ferdinand! Ma raison me trahit rien qu’à les écouter…possédés, vicieux, captieux et retors, ces favoris de la psychiatrie récente, à coups d’analyses super-conscientes, nous précipitent aux abîmes.. tout simplement aux abîmes! Un matin, si vous ne réagissez pas, vousles jeunes, Ferdinand, nous allons passer, comprenez moi bien, passer ! À force de nous étirer, de nous sublimer, de nous tracasser l’entendement,

de l’autre côté de l’intelligence, du côté infernal, celui là, du côté dont on ne revient pas !D’ailleurs on dirait qu’ils y sont enfermés, ces supermalins, dans la cave aux damnés, à force de se masturber la jugeote jour après nuit ! »

il va jusqu’à l’appeler la Bête :

 »

Je dis bien jour et nuit parce que vous savez Ferdinand, qu’ils n’arrêtent même plus la nuit de se forniquer à longueur de rêves ces salauds là ! C’est tout dire… et je te creuse! Et je te la dilate  la jugeote! Et je te me la tyrannise…
… on en a plein les mains, Ferdinand, de ce qui reste de l’esprit, on en est tout englué, grotesque, méprisant, puant . Tout va s’écrouler, Ferdinand, tout s’écroule, je vous le prédis, moi le vieux Baryton, et pour dans pas longtemps encore! Et vous verrez cela, vous, Ferdinand, l’immense débandade ! Parce que vous êtes jeune encore ! Vous la verrez! Ah je vous en promets des réjouissances ! Vous y passerez tous chez le voisin! Hop! D’un bon coup de délire en plus! Un de trop! Et groupe! En avant chez le Fou ! Enfin ! Vous serez libérés comme vous dites ! ça vous a trop tentés depuis trop longtemps !pour une audace c’en sera une d’audace! Mais quand vous y serez chez le Fou, mes petits amis, je puis vous assurer que vous y resterez!
Retenez bien ceci, Ferdinand, ce qui est le commencement de la fin de tout, c’est le manque de mesure! La façon dont elle a commencé la grande débandade, je suis bien placé pour vous la raconter.. par les fantaisies de la mesure que ça a commencé ! Par les outrances étrangères !plus de mesure, plus de force! C’était écrit! Alors au néant tout le monde? Pourquoi pas? Tous? C’est entendu! Nous n’y allons pas, d’ailleurs, on y court! C’estune véritable ruée ! Je l’ai vu, moi, l’esprit, Ferdinand , céder peu à peu de son équilibre, et puis se dissoudre dans la grande entreprise des ambitions apocalyptiques! Cela commença vers 1900! C’est une date! À partir de cette époque, ce ne fut plus dans le monde en général et dans la psychiatrie en particulier qu’une course frénétique à qui deviendrait plus pervers, plus salace, plus original, plus dégoûtant, plus créateur, comme ils disent, que le petit copain!..une belle salade!.. ce fut à qui se vouerait au monstre le plus tôt possible, à la Bête sans cœur et sans retenue…

elle nous bouffera tous, la Bête , Ferdinand, c’est entendu et c’est bien fait! La bête ? Une grosse tête qui marche comme elle veut! Ses guerres et ses baves flamboient déjà vers nous et de toutes parts !… nous voici en plein déluge! Tout simplement ! Ah on s’ennuyait paraît il dans le conscient? On ne s’ennuiera plus ! On a commencé par s’enculer , pour changer.. et alors on s’est mis du coup à les éprouver, les “impressions” et les “intuitions”… comme les femmes »

à noter aussi ce propos de Baryton , que  visiblement les médecins n’ont pas retenu , si l’on en croit l’omniprésence médicale sur les plateaux à la faveur du Covid :

 »” le véritable savant met vingt bonnes années en moyenne à effectuer la grande découverte , celle qui consiste à se convaincre que le délire des uns ne fait pas du tout le bonheur des autres et que chacun ici-bas se trouve indisposé par la marotte du voisin.
Le délire scientifique plus raisonné et plus froid que les autres est en même temps le moins tolérable d’entre tous. Mais quand on a conquis quelques facilités pour subsister même assez chichement dans un certain endroit, à l’aide de certaines grimaces, il faut bien persévérer où se résigner à crever comme un cobaye. Les habitudes s’attrapent plus vite que le courage, et surtout l’habitude de bouffer

Posted in Littérature-Poésie, Philosophie | Comments Off on Mais d’où vient la Bête ? « Voyage au bout de la nuit » de Céline

L’Essence même du Système , mondialisé et mondialiste, comme « Bête sauvage » qui utilise les individus avant de les broyer

L’une des scènes capitales du film « Nixon » réalisé par Oliver Stone en 1995 est celle qui se déroule au Lincoln Memorial, la confrontation , en 1971, entre le Président et un groupe de jeunes étudiants opposés à la guerre du Vietnam. L’une des filles, leader du groupe, étudiante de 19 ans, apostrophe Nixon : «  si vous voulez vraiment la fin de cette guerre, pourquoi n’y mettez vous pas fin immédiatement en rapatriant les troupes ? »

«  ce n’est pas si simple » répond Nixon , «  la paix oui, mais dans l’honneur »

Leur conversation se poursuit un certain temps jusqu’à ce que la jeune fille tire une conclusion : «  en fait, vous voulez mettre fin à la guerre , mais vous êtes impuissant à le réaliser… Monsieur Nixon, vous parlez du système comme d’une Bête sauvage.. » et Nixon concède : «  c’est bien possible » et plus tard, revenu à sa voiture, il dit à son conseiller : «  cette gamine de 19 ans a tout compris, moi il m’ a fallu 25 ans « 

une scène résumée dans la page Wikipedia du film :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Nixon_(film)

« 

L’écriture du script avait débuté dès 1993, lorsqu’Eric Hamburg avait lancé le projet auprès du scénariste Stephen J. Rivele. Ils voulaient y incorporer tous les méfaits du politicien, autant ceux qui étaient connus que ceux qui étaient spéculatifs[3]. En novembre 1993, Rivele écrit donc un premier jet, avec l’aide de Christopher Wilkinson[3]. Ils créent le concept d’une « Bête », une métaphore sur les forces sombres qui ont conduit aux assassinats de John Fitzgerald KennedyRobert KennedyMartin Luther King ou encore à la Guerre du Viêt Nam. Cette bête mène Nixon au pouvoir, mais provoquera également sa chute. C’est ce concept qui séduit Oliver Stone « 

ce que cette page oublie, c’est que c’est Kennedy qui avait embourbé les USA dans la guerre, et Nixon qui y a mis fin. Ce sont bien les « forces sombres » , la Mafia, qui ont fait assassiner Kennedy, mais parce que la famille Kennedy les avait utilisées pour voler l’élection de 1960 , grâce aux relations anciennes du patriarche Joe Kennedy avec la pègre, sans renvoyer l’ascenseur après la victoire. Dans son dernier discours présidentiel, Eisenhoweravait mis en garde contre la Bête, qu’il appelait « le complexe militaro-industriel »

mais c’est bien le candidat démocrate, Kennedy, qui était soutenu par la Bête, et non pas Nixon qui avait été le vice président d’Eisenhower depuis 1952.

On rapproche généralement Nixon de Trump, mais la seule chose en commun entre la situation en 1960 et celle en 2020, est la fraude démocrate massive qui permet à Biden de l’emporter, rien de similaire entre Trump l’inculte, homme de télé réalité et d’argent, profondément nihiliste , et Nixon qui était très cultivé, et avait réalisé nombre d’exploits, comme le rapprochement avec la Chine et l’URSS; c’est lui , et non la guerre des étoiles de Reagan, qui a mis fin à la guerre  froide…

Au total, je dirais de Nixon qu’il a réussi à « chevaucher la Bête «  , comme on parle des sages Taoïstes qui « chevauchent le tigre », et a obtenu ainsi tous ses succès majeurs au niveau international ( fin de la guerre du Vietnam et de la guerre froide) alors que les succès de Trump se bornent au plan économique, le seul qui lui importe; il voit  la Bête comme « l’Etat profond » , avec les approximations mythologiques qui lui sont propres.

 

Posted in Cinéma, Europe, Occident faustien, Russie, USA | Comments Off on L’Essence même du Système , mondialisé et mondialiste, comme « Bête sauvage » qui utilise les individus avant de les broyer