Les Nazaréens existent toujours..ils ont leur forum!

http://messianique.forumpro.fr

Réservé aux suiveurs de YHVH (suiveurs à la trace ?)

image

Voir aussi , sur les textes de la Bible:

http://sefarimtenakseptante.blogspot.fr

Cliquer (dans le forum messianique) sur “Comment se convertir à l’Elohim de Jacob-Israel”, c’est pas triste ! ( Jacob a été surnommé “Israel” qui signifie “celui qui lutte contre Dieu” après l’épisode du combat contre l’Ange):

“d’abord, il faut pleinement réaliser que la Véritable conversion consiste à croire et à mettre en application ce Commandement de la Torah.

Torah-Deutéronome 6:5
Tu aimeras YHWH ton Elohim, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force.

Et quand on aime, on obéit.

Tous ceux qui veulent se convertir à l’Elohim d’Israël leur Père et leur Créateur doivent comprendre que, tous, nous avons transgressé la Torah dans notre vie, la Torah c’est l’instruction qu’Elohim a transmis au peuple par Moïse son serviteur, c’est à dire entre autres les premiers Livres qui se trouvent dans la Bible et la Torah est très claire, pour les transgresseurs, c’est la mort ou le rejet du milieu du peuple.

Mais Elohim dans Sa Miséricorde infinie a envoyé Son Fils Unique Engendré le Machia’h Yéhoshoua-Jésus afin qu’Il prenne sur Lui toutes nos infractions et qu’Il soit donc frappé à notre place.”

Nous sommes bien dans le cadre “judéo-chrétien”, mélangeant Torah et Evangile, mais le problème est que ce sont des conceptions obscurantistes qui sont revendiquées : Jésus (” Yeschouah”) est conçu uniquement comme Messie guerrier qui va venger Israel des l’humiliation de la défaite devant Rome (figure de l’Occident)qui est aussi Fils unique de Dieu (Elohim, qui en hébreu est une forme du pluriel) c’est là que l’on observe la croyance chrétienne, mais ce ne sont là que des mots. Nous restons là dans le cadre de ce que Brunschvicg appelle le “Dieu humain” qui est un “chef” auquel on doit obéir et bien sûr cela aboutira à Allah le dieu de l’islam auquel on doit obéir quand il nous ordonne de tuer ou de se faire tuer pour lui:

https://horreurislamique.wordpress.com/2016/07/21/le-dieu-du-coran-a-ses-fideles-vous-tuez-et-vous-vous-faites-tuer-pour-moi/

Simone Weil disait de manière provocatrice que la doctrine de Moïse dans la Torah lui faisait penser à celle de Charles Maurras et de l’Action française, si elle vivait encore aujourd’hui nul doute qu’elle s’accorderait avec Salem Benammar pour reconnaître la proximité d’Hitler (dans “Mein Kampf”) et du Coran:

https://horreurislamique.wordpress.com/2016/07/20/lhumanite-nest-quau-debut-de-son-cauchemar-musulman-salem-ben-ammar/

C’est sur le site “messianique” rencontrer dieu.com que j’ai eu le lien de ce forum nazaréen :

Sites Web messianiques

Et ce site m’a lui même été indiqué sur Twitter par une ancienne chrétienne convertie à l’islam qui veut déclencher une campagne pour me faire bannir de ce réseau social: il ne faut pas se cacher en effet que ce genre de thèses messianiques et “judéo-chrétiennes” mène directement à l’islam le plus pur et dur, et à DAESH, même si la musulmane dont je parle s’en défend et dit que “Daesh ce n’est pas l’islam” . C’est là que François Nicolas, disciple de Badiou pourrait et devrait parler d’obscurantisme: même s’il n’est pas question d’interdire ce site, il faut bien garder en conscience que c’est comme s’il faisait de la propagande pour DAESH, et les affirmations de Gallez sur les origines nazaréennes du Coran peuvent ici être vérifiées.
Voici le lien sur la compréhension de la doctrine du “Fils de Dieu” par les Nazaréens:

Le Messie : le Fils unique du Dieu unique selon la Torah, l’Evangile et les sages d’Israël

Nous sommes ici en plein délire obscurantiste et sacrificiel, à mille lieues de la pensée sublime de Brunschvicg à la fin de “Raison et religion”, qui identifie Fils à Sagesse grecque (au plan spirituel) et Père à “Puissance”, c’est à dire idolâtrie de la Force et du plan vital (idolâtrie qui est derrière toutes ces conversions à l’islam de pauvres gens incultes, c’est ce que j’ai dit avant-hier à ma musulmane et elle n’a pas supporté, me répondant par des injures et brisant net la conversation):

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/raison_et_religion/raison_et_religion.html

Aller jusqu’au bout dans la voie du sacrifice et de l’abnégation, sans chercher de compromis entre les deux mouvements inverses et inconciliables de marche en avant et de retour en arrière, nous avons à cœur de dire, une fois de plus, que ce n’est nullement, selon nous, rompre l’élan imprimé à la vie religieuse par les confessions qui ont nourri la pensée de l’Occident, contredire l’exemple de leurs héros et de leurs saints. Nous avons appris de Pascal que la lutte n’est pas entre l’Ancien et le Nouveau Testament, mais dans l’Ancien même entre les « juifs charnels » et les « juifs spirituels », comme dans le Nouveau entre les « chrétiens spirituels » et les « chrétiens charnels ». Et la parole demeure, qui passe outre à la séduction pieuse de l’éclectisme : On ne sert pas deux maîtres à la fois, seraient-ce (oserons-nous conclure) la puissance du Père et la sagesse du Fils.

Alors bien sûr : Brunschvicg parle aussi de sacrifice…mais il existe d’autres manières d’envisager le sacrifice (qui signifie toujours le sacrifice du plan vital et de ses pulsions d’avoir et de dominer, ou de plaisir individuel) que comme l’égorge ment sanglant d’Isaac (ou d’Ismael selon l’Islam) , qu’un mouton lui soit ou non substitué par un “ange”.
Les Nazaréens, et donc les musulmans qui en sont les descendants, me semblent incarner à merveille la conjonction de ceux que Brunschvicg appelle “juifs charnels” et “chrétiens charnels” , entièrement consumés par l’idolâtrie du “charnel”, ordre de la chair de Pascal, plan vital . Et les deux mouvements inversés dont parle Brunschvicg définissent la ligne de démarcation du 17 émeutes siècle cartésien et malebranchiste : marche en avant au delà de la ligne, vers la mentalité idéaliste, ou bien retour en arrière vers la mentalité réaliste et charnelle qui est celle des Nazaréens et du Coran.
Les converti(e)s à l’islam sont profondément et tragiquement dupé(e)s (car il s’agit du sens de l’existence humaine) : ils sentent confusément , juifs comme chrétiens, que le “judéo-christianisme” qui est au fond de l’origine nazaréenne du Coran constitue un lien, un “foncteur” , un “élément neutre” au sens d’Hoené Wronski, entre deux domaines religieux qui ont toujours été en guerre:juifs et chrétiens. Seulement ils ignorent que cette guerre est, non pas entre juifs et chrétiens, comme nous l’avons appris de Pascal selon Brunschvicg :

“Nous avons appris de Pascal que la lutte n’est pas entre l’Ancien et le Nouveau Testament, mais dans l’Ancien même entre les « juifs charnels » et les « juifs spirituels », comme dans le Nouveau entre les « chrétiens spirituels » et les « chrétiens charnels ». ”

Peut on dire alors que cette guerre entre charnels et spirituels passe aussi, comme on l’entend souvent dire, à l’intérieur même de l’islam entre des “musulmans charnels” et des “musulmans spirituels”?

Il faudrait pour cela, que l’islam spirituel ou “Islam des Lumières” touche plus que quelques intellectuels du Café de Flore, que la communauté musulmane dans sa majorité, se libère de l’influence pernicieuse imposée par l’origine nazaréenne du Coran , et pour cela il faudrait qu’elle admette cette origine, attribuée pour l’instant à quelques islamologues occidentaux, donc forcément “islamophobes”, et pour cela qu’elle renonce aux fables de la Sira sur la “révélation divine” par un archange à Mahomet, légende qui constituent l’imposture concoctée par les califes il y a 13 siecles :

https://horreurislamique.wordpress.com/lislam-et-le-coran-sont-le-resultat-dune-manipulation-et-dune-imposture-que-revele-la-recherche-moderne-en-islamologie/

En attendant, les converti(e)s à l’islam sont tragiquement trompé(e)s , qu’ils partent ou non en Syrie :croyant participer à la réconciliation et à la réunification entre juifs et chrétiens et à passer ainsi la ligne de démarcation en échappant à l’obscurantisme de la haine moyenâgeuse, ils passent bien la ligne mais en sens inverse, vers la mentalité réaliste et charnelle et sanguinaire de DAESH .

D’ailleurs revenons au forum messianiste nazaréen et voyons ce message aux musulmans(regarder la vidéo de 9 minutes):

http://messianique.forumpro.fr/t6407-video-ce-que-les-musulmans-doivent-savoir

À mon avis s’ils disent cela aux musulmans (que le Coran n’est pas unique et incréé et que l’attitude des musulmans refusant de se prosterner devant Yeschouah le Nouvel Adam parfait est semblable à celle de Satan refusant de s’incliner devant Adam)(voir la vidéo de 6 minutes 20 à 8 minutes 20) il va leur arriver des bricoles! Analogues à ce qui a dû arriver à leurs prédécesseurs nazaréens de Jérusalem un peu après la (re)conquête de Jérusalem en 636-637 quand ils ont essayés d’inciter les arabes (islamisés de fraîche date) à adorer le Messie guerrier Yeshouah “Fils d’Allah” . C’est que pour la mentalité incurablement matérialiste et charnelle des arabes, que Dieu ait un fils impliquait qu’il “nique des gonzesses” et qu’il devienne donc un rival des hommes dans la conquête des “champs à labourer” c’est à dire des “meufs à niquer”. D’ailleurs quand le Coran affirme au verset 30 de la sourate 9 que “les juifs disent qu’Uzayr est fils d’Allah” il doit parler non pas des juifs rabbiniques, qui rejettent toute these chrétienne, mais des nazaréens qui ont dû nommer le scribe Esdras ( “Uzayr”) pour impressionner les arabes et leur faire croire que les anciens sages-scribes défendaient la these de Yeschouah comme “fils d’Allah” et les arabes ont dû persifler ces balivernes en demandant “Esdras-Uzayr est il fils d’Allah pour savoir tout ça ?” Avant de massacrer les derniers nazaréens ou de ´nquer leurs filles” pour en faire des bébés bien arabes.. Et musulmans, non plus nazaréens..

Quelle vérité se cache derrière cette vidéo qui prétend connaître un ancien livre d’Adam “Sefer Adam” caché dans le texte de la Torah, détruit depuis, et qu’aurait connu les premiers scribes , secret connu des nazaréens et transmis par eux aux musulmans?

C’est tout simplement la thèse entièrement rationnelle des deux plans, voir cet article :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/04/26/adam-lhomme-universel-de-pascal-et-le-nouvel-adam/

Il y a deux façons d’envisager Adam, c’est à dire l’humanité selon les deux plans (vital et spirituel) et les deux mentalités (réaliste ou idéaliste) et conceptions de l’universel en mathématique qui y correspondent : universel abstrait ensembliste, correspondant comme Badiou l’a démontré au plan vital-ontologique de l’Etre et universel concret catégorique correspondant au plan de l’Idée et de l’Un :

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/universalisme-concret-categorique-ou-abstrait-ensembliste/

Un universel abstrait est un ensemble, mais un universel concret catégorique est en quelque sorte une façon parfaite de représenter une propriété , comme le Christ (Yeschouah des nazaréens) est l’Adam Parfait, le “Fils de l’homme” (et non pas Fils de Dieu, expression qui n’apparaît jamais dans l’Evangile) représentant parfait de la propriété “etre humain”, voir là dessus les travaux mathématiques de David Ellerman expliqués ici:

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2015/08/18/david-ellerman-concrete-universals-in-category-theory/

et

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2015/10/11/david-ellerman-theorie-des-ensembles-et-universaux-abstraits/

Je tire du premier lien ces lignes:

Revenons y pour tenter de mieux comprendre la notion mathématique de propriété universelle dont nous avons vu combien elle est obscurcie des qu’elle quitte le terrain des pures définitions pour celui de la philosophie.

Un universel concret est un « objet » qui exemplifie une propriété de manière parfaite

Il s’ensuit une relation de participation : un autre objet qui a la propriété en question participe à cet universel concret, et réciproquement s’il participe à l’universel il a la propriété.
Ellerman donne un exemple particulièrement éclairant, mais remarquons que nous sommes obligés pour trouver de tels exemples (toute construction universelle est un tel exemple) de nous adresser à la mathématique.
Car supposons que nous voulions trouver un exemple concret et parfait (un universel concret) de la propriété « être blanc », de la blancheur: c’est impossible (sauf dans la publicité où le linge est toujours parfaitement blanc).
Supposons même que nous l’ayions trouvé : cela dépendra de la subjectivité des témoins, certains trouveront que celui ci est parfaitement blanc, pour d’autres ce sera celui là; il faudra faire venir des physiciens qui définiront un protocole de mesures au niveau quantique, mais réaliseront ils l’accord unanime ? De plus que sera la perfection pour eux? Un maximum dans la mesure ! Mais comment être certain que c’est là un maximum éternel, que ne viendra pas une époque future où ce maximum sera dépassé?
C’est ce qui arrive dans la publicité où telle lessive lave « encore plus blanc » (sous entendu : que les autres, ou que la précédente version de la même), il y en a même qui lavent « plus blanc que blanc » (c’est nouveau, ça vient de sortir)

Nous comprenons ici avec évidence que par la nature même de nos recherches nous sommes obligés de quitter le plan vital, là où il y a des maisons, des arbres, des fleurs…pour le plan des idées (mathématiques).
Car comme on dit:

«

La perfection n’est pas de ce monde

La perfection appartient au monde des idées (mathématiques) : étendez les idées mathématiques de perfection, c’est à dire les universels concrets, à « TOUT », en enlevant toutes les limites de forme, vous obtenez l’Idée de
PERFECTION ABSOLUE, c’est à dire l’Idée de DIEU, c’est à dire DIEU

(Attention, j’ai trouvé un passage dans La république de Platon indiquant que les idées mathématiques ne sont qu’une partie des Idées, simplement nous en avons besoin car elles sont plus claires que les autres)

donc le Fils unique de Dieu (Dieu qui est l’Idée de perfection) est l’idée de l’humanité qui se trouve sur le plan des Idées, domaine de la pensée catégorique selon laquelle l’universel est concret :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/07/20/deux-logiques-et-deux-visions-de-lun-et-de-luniversel/

et

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/03/15/les-deux-theories-mathematiques-privilegiees-par-badiou-topoi-et-ensembles-correspondant-aux-deux-plans-vital-ontologique-et-spirituel/

Selon la théorie des catégories, un universel concret est “unique à un isomorphisme près” , le Christ est donc “Fils unique” mais cela est lié à notre culture européenne chrétienne, il peut y avoir d’autres représentants “parfaits” de l’humanité , incarnations du “Médiateur ” dont parle Brunschvicg dans “La philosophie de l’Esprit”:

http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/philosophie_de_esprit/philosophie_de_esprit.html

J’ai résumé ces lignes ici :

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/quelques-citations-eparses-de-brunschvicg-particulierement-eclairantes-voire-illuminatrices/


….ce qui s’oppose avec Socrate à la force matérielle du passé social, c’est l’humanité idéale que portent en soi la découverte et le développement de la raison pratique, c’est une sorte de Médiateur tel que sera le Verbe selon Malebranche dans les Méditations chrétiennes, ou le Christ selon Spinoza dans le Tractatus theologico-politicus.

Le Médiateur est présent chez Galilée devant le Saint Office, comme plus tard, devant la violence acharnée des critiques, chez Lavoisier ou chez Cauchy, chez Pasteur ou chez Einstein. C’est lui aussi qui est, devant les condamnations prononcées par les autorités sociales, présent chez le Pascal des Provinciales et chez le Voltaire de l’affaire Calas, chez le Rousseau de l’Emile et chez le Kant de la Religion dans les limites de la simple raison.

Cette présence est ce qui rend heureux le modèle de justice que Platon a dépeint dans le second livre de la République:

« il sera fouetté, torturé, mis aux fers, on lui brûlera les yeux; enfin, après lui avoir fait souffrir tous les maux, on le mettra en croix, et par là on lui fera sentir qu’il faut se préoccuper non d’être juste mais de le paraître »

Or le juste parfait, quelle que soit sa destinée, du point de vue physique ou social, est heureux non en songeant à l’avenir, par l’espoir d’un temps où serait matériellement compensé et récompensé le sacrifice actuel, mais par une joie immédiate, intérieure et pleine qui ne laisse place à aucune idée de sacrifice, où il s’exalte au contraire dans le sentiment d’incarner la justice éternelle et universelle ….”

Le juste parfait est heureux d’incarner l’idée d’humain de manière parfaite, il est heureux à la façon du plan spirituel de l’Idée, selon la “joie souveraine ” que Spinoza associe à la Sagesse et à l’autonomie.

L’autre façon de considérer l’humanité est celle, liée au plan vital -ontologique, et à l’universel ensembliste, de la voir comme ensemble, suite dès générations humaines se succédant sur Terre : c’est l’Homme universel de Pascal.
C’est Adam et non le nouvel Adam “parfait” Yeschouah, qui est si l’on veut Adam transporté au ciel, c’est à dire au plan de l’Idée.
Et que Satan ait refusé de s’incliner devant Adam selon le prétendu “Sefer Adam” auquel auraient eu accès les nazaréens et qui se retrouverait dans les fables du Coran, voir ce blog dont j’ai trouvé le lien sur le site nazaréen :

http://seferadamrouleaudadam.blogspot.fr/2013/07/sefer-adam.html

est une allusion à ce que Rudolf Steiner appelle “Lucifer” ou “tendance luciférienne” (et qu’il oppose à Ahriman) consistant à refuser le plan vital et l’incarnation. C’est une perversion contre laquelle j’ai aussi mis en garde ici :

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/03/17/un-autre-danger-de-mecomprehension-penser-la-dualite-plan-vital-plan-spirituel-a-partir-dun-ressentiment-contre-la-vie/

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/03/17/attention-aux-risques-sectaires-et-pseudo-religieux-decoulant-de-comprehensions-superstitieuses-de-la-dualite-plan-vital-plan-spirituel/

image

Advertisements
This entry was posted in Alain Badiou, Anthroposophie, Bible, category theory, Christianisme, Coran, Europe, Islam, Israel, judaisme, Léon Brunschvicg, Ontologie, Ouvert : dualité plan vital-plan spirituel, Pascal, Philosophie, Plan vital-plan spirituel, Platon, Religions, Science, mathesis, Spinoza, Théorie des ensembles (set theory), Wronski and tagged , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.